Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
24
Mar, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le prêcheur Taîb Socé a été condamné, hier, de même que ses deux acolytes en fuite, Cheikh Tidiane Diakhaté et Moussa Touré, à 5 ans de prison dont 3 ans ferme, pour association de malfaiteurs et escroquerie sur une vente d'or, par la Cour d'appel de Dakar. Ils devront, en outre, verser la somme de 160 millions de FCfa à la partie civile, Mouhamed Bassirou Sall.

 

Grand Place, qui revient sur le film de l'arrestation du prêcheur, indique que tout s'est passé très vite. D'ailleurs, Taïb Socé n'en revenait pas. Le prêcheur du Groupe futurs médias a été arrêté, hier, en pleine audience devant la Cour d'appel de Dakar et conduit à la Maison d'arrêt et de correction de Rebeuss. Le président de ladite juridiction a prononcé à son encontre une peine d'emprisonnement de 5 ans dont 3 ans ferme pour association de malfaiteur et escroquerie. Mieux, il doit allouer la somme de 160 millions de FCfa à titre de dommages et intérêts en sus d'une amende de 500 mille FCfa. Une décision qui est également applicable aux deux co-prévenus du prêcheur qui sont toujours en fuite. Il s'agit de Cheikh Tidiane Diakhaté et Moussa Touré. Ce jugement confirme celui qui a été rendu en première instance le 25 juillet 2012 contre les sus-nommés ; là où Taïb Socé, qui avait comparu, avait été relaxé purement et simplement ; raison pour laquelle la partie civile, Mouhamed Bassirou Sall, avait interjeté appel. 

Ce lundi donc, Taïb Socé pensait qu'il allait encore être relaxé. Mais, rapporte le journal, arrivé dans la salle d'audience (Ndlr : il avait brillé par son absence lors de son procès devant la Cour d'appel le 3 août dernier), il est confortablement assis sur une chaise, à côté de sa deuxième épouse. L'homme, emmitouflé dans un boubou bleu turquoise, garde sa sérénité jusqu'au moment où le président de la Cour lit le délibéré qui lui ouvre les portes de la prison. Pour finir, un mandat de dépôt lui est décerné. Un coup de massue pour le religieux. Debout devant la barre, il commence à perdre son sang-froid. Le prêcheur est désorienté. Il jette des regards furtifs dans tous les sens. Son avocat, Me Bamba Cissé tarde à arriver à l'audience. Ne sachant plus à quel saint se vouer, nos confrères renseignent qu'il sort de sa poche la clé de son véhicule et ses deux téléphones portables qu'il remet à son épouse. Cette dernière crie de toutes ses forces : "Woy sama ndèye !" avant de s'affaisser sur une chaise. La dame, en sanglots, est rapidement évacuée de la salle au moment où son mari est conduit au box des accusés.

source: http://www.LERAL.net/Affaire-Taib-Soce-Le-film-de-l-arrestation-du-precheur_a153079.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?