Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

18
Mar, Jui
0 Nouveaux Articles

Élections en Côte d’Ivoire: à Cocody, un début de campagne calme pour les municipales et régionales

Élections en Côte d’Ivoire: à Cocody, un début de campagne calme pour les municipales et régionales

Élections en Côte d’Ivoire: à Cocody, un début de campagne calme pour les municipales et régionales

POLITIQUE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

En Côte d’Ivoire, la campagne pour les élections municipales et régionales prévues le 2 septembre 2023 bat désormais son plein, notamment à Cocody, l’une des communes de la capitale économique du pays, Abidjan. Elle s’y déroule dans le calme. Reportage.

Depuis le 25 août 2023, la campagne électorale pour les élections municipales et régionales bat son plein en Côte d’Ivoire. Elle se poursuivra jusqu’au 31 août. Ce sont 30 419 candidats qui se présentent pour les municipales dans 201 communes, et 5 247 pour les régionales dans 31 régions.

Dans la commune abidjanaise de Cocody, les électeurs décrivent un climat apaisé et parient sur un taux de participation en hausse.

« Les élections pour le moment se passent dans un climat de paix et de cohésion sociale »

Avec des affiches à tous les coins de rue, des écrans géants, des camions-chars, des goodies à gogo et même des feux d’artifice, la campagne a bel et bien démarré en Côte d’Ivoire.

À Cocody donc, les trois candidats des principaux partis ont installé leur podium à quelques dizaines de mètres les uns des autres, sans le moindre incident, notent les électeurs venus nombreux écouter les discours de campagne. « Pour les élections locales, ça sera très apaisé, parce que quand je vois le climat, c’est un climat de paix », lance un Ivoirien.

« Les élections pour le moment se passent dans un climat de paix et dans la cohésion sociale, parce que jusqu’à présent, aucun incident, souligne un autre. Et nous espérons que ça se produira comme ça jusqu’à la fin des élections ».

« Auparavant, l’engouement n’était pas comme ça, estime un troisième. Mais cette année 2023, les Ivoiriens ont compris. Ils ont compris que pour aller aux élections, ce n’est pas la guerre ».

Beaucoup ont déjà fait leur choix, mais ce chef coutumier préfère se renseigner sur les programmes avant de fixer son vote : « Je suis allé du côté X, je suis allé du côté Y, du côté Z pour que je puisse m’inspirer, voire ce qu’il faut voter ».

En 2021, le taux de participation aux législatives s’élevait à 38%

En mars 2021, le taux de participation aux législatives s’élevait à 38%, un taux jugé relativement faible. Cette année, certains parient sur un rebond de la participation électorale, notamment chez les partisans de Laurent Gbagbo qui voteront pour la première fois depuis le retour de l’ancien président en Côte d’Ivoire, affirme l’un d’entre eux : « Le taux de participation va surprendre, parce que Laurent Gbagbo est là ! Et c’est un poids important dans la politique nationale de la Côte d’Ivoire ! »

L’ONG Aube Nouvelle a toutefois alerté sur les risques de conflits dans certaines communes à l’approche du scrutin. Après deux jours de campagne, elle a aussi enregistré 11 incidents dont 9 mineurs et deux affrontements entre militants à Sinfra, dans le centre-ouest du pays, et à Koumassi, une autre commune d’Abidjan.

 

source:https://www.rfi.fr/fr/afrique/20230828-%C3%A9lections-en-c%C3%B4te-d-ivoire-%C3%A0-cocody-un-d%C3%A9but-de-campagne-calme-pour-les-municipales-et-r%C3%A9gionales