Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
25
Mer, Mai
8 Nouveaux Articles

Podor
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

  Dans le cadre du désenclavement du département de Podor, une enveloppe de 82 milliards de Fcfa est déjà disponible pour la période 2015-2017 et la préparation des appels d’offres est en cours. C’est la révélation faite par le Chef de l’Etat Macky Sall hier, mardi 28 octobre, dans le cadre de sa tournée économique dans la Vallée du Fleuve Sénégal.  

D’ici 2017, la lancinante question du désenclavement de certaines zones du département de Podor ne sera plus qu’un vieux souvenir.

 

 Et pour cause, l’Etat du Sénégal envisage d’y injecter une rondelette somme de 82 milliards de Fcfa entre 2015 et 2017. Selon le président de la République, «le financement est déjà bouclé et les appels d’offre sont en cours de préparation». A l’en croire, dans ce financement, la part du lion est réservée à l’Ile à Morphil qui se taille 40 milliards pour la réalisation de pistes de production.  L’objectif visé est de désenclaver la zone rurale et de faciliter l’écoulement des produits agricoles et l’accès des populations aux services sociaux de base. Dans la même dynamique, le reste du financement est destiné à la réalisation de plusieurs projets routiers et autoroutiers et la mise en œuvre du Programme national de routes rurales. 

 

 
 
Par ailleurs, le Chef de l’Etat a annoncé à l’occasion la mise à la disposition de l’Etat du Sénégal d’une enveloppe de 270 milliards de F Cfa, par le gouvernement américain, par le biais de la coopération avec le Millénium Challenge Corporation (Mcc). 
 
En outre, dans les régions de Saint-Louis, Matam et Tambacounda (département de Bakel), qui font aujourd’hui l’objet d’une tournée économique du président de la République, les travaux en cours portent sur plus de 70 milliards de F Cfa. Il s’agit principalement de travaux d’entretien, de réhabilitation et de construction de routes revêtues, de pistes de désenclavement ou de travaux de construction de ponts et ouvrages d’art.
 
Dans la région de Saint louis, c’est un linéaire de 400 km de routes revêtues et 4 ouvrages d’art et de ponts pour un coût global de 50.3 milliards de francs Cfa qui a été réalisé. De plus, sur la période 2014-2017, entre le programme de construction de pistes de désenclavement, de réhabilitation, de travaux pluriannuels d’entretien des routes revêtues ou de construction de nouvelles routes, il est attendu dans les régions de Saint-Louis, Matam et Tambacounda, un investissement  de près de 240 milliards de Cfa pour plus de 900 kms.
 
A noter que la troisième journée de la tournée du Chef de l’Etat a été ponctuée par de nombreuses activités, à l’instar de la visite du Projet de  réalisation du pont de Ndioum (Ndioum), de la rencontre avec les producteurs de la région de Saint-Louis (à Aéré Lao). Le Président a ensuite visité la Casier de Matam (périmètre à priorité rizicole de 325ha, doté d’une rizerie), avant de rencontrer les producteurs de Matam. Partout, les doléances ont été pratiquement les mêmes, à savoir le coût exorbitant de l’électricité, les problèmes d’écoulement de la production, etc. 
 
Source:http://www.sudonline.sn/82-milliards-f-cfa-programmes-entre-2015-2017_a_21405.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?