Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
05
Dim, Fév
5 Nouveaux Articles

La volatilité des prix de l’énergie et le cadre incertain en matière de politique climatique sont la « nouvelle norme » – Conseil Mondial de l’Énergie

CONSOMMATION
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

La 7ème édition de l’enquête annuelle du Conseil menée auprès de 1000 dirigeants du secteur énergétique, y compris des ministres et des PDG de près de 80 pays, conclut que l’incertitude de l’impact de la volatilité des prix de l’énergie et des matières premières, d’abord signalé comme une nouvelle priorité par le Conseil dans son rapport de 2014, est désormais devenue la première préoccupation à l’échelle mondiale. Les acteurs-clés du secteur énergétique sont particulièrement inquiets de la chute du prix du pétrole au niveau le plus bas depuis 5 ans. Ils sont également préoccupés par la baisse continue du coût des énergies renouvelables, qui a augmenté leur part dans le mix énergétique tout en imposant des contraintes supplémentaires au système énergétique dans son ensemble, notamment dans les régions ne disposant pas de technologies de stockage viables.

 

 

« La volatilité élevée des prix est devenue la nouvelle norme à laquelle sont confrontés les dirigeants du secteur énergétique, et c’est dans ce contexte qu’on attend d’eux qu’ils prennent des décisions d’investissement à une échelle sans précédent », a déclaré Christoph Frei, le Secrétaire Général du Conseil Mondial de l’Énergie. « Cette incertitude sans précédent, le besoin de redéfinir la résistance des infrastructures face aux risques émergents, la perspective de changer les structures du marché et de faire évoluer les modèles commerciaux, ainsi que l’évolution de l’équilibre géopolitique ont placé l’énergie parmi les questions stratégiques majeures au plan mondial pendant au moins les dix prochaines années. »

Le cadre politique en matière climatique est perçu comme une deuxième incertitude majeure, et ce avant la discussion d’un accord mondial sur le climat conclu lors de la Conférence des Parties (COP-21) qui se tiendra à Paris à la fin de l’année. Cette question – qui pourrait avoir pour effet la définition d’un prix approprié au carbone – est l’une des incertitudes majeures récurrentes depuis le premier World Energy Issues Monitor, en 2009.

Le rapport indique également que le stockage de l’énergie et la recherche de financement pour l’énergie sont des questions qui continuent de préoccuper les dirigeants, surtout alors que les subventions accordées à l’énergie est un domaine nécessitant des mesures urgentes.

Les différences régionales sont aussi examinées, avec 27 sujets nationaux traités de manière approfondie :

  • Afrique : subventions, abordabilité, marchés des capitaux
  • Asie : accidents à grande échelle, risques météorologiques extrêmes
  • Europe : relation Russie–Europe, nucléaire
  • Amérique latine et Caraïbes : marchés des capitaux, GNL
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord : charbon, GNL, efficacité énergétique
  • Amérique du Nord : stockage d’électricité, relation Chine–Inde

Pour en savoir plus, téléchargez le rapport ici: www.worldenergy.org/publications

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

 
source:http://www.me-newswire.net/news/13423/fr

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?