Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
22
Sam, Jan
0 Nouveaux Articles

« Faire avancer la Zone de libre-échange continentale africaine est une voie royale vers un label prestigieux  "made in Africa " », déclarent les dirigeants africains

« Faire avancer la Zone de libre-échange continentale africaine est une voie royale vers un label prestigieux  "made in Africa " », déclarent les dirigeants africains

« Faire avancer la Zone de libre-échange continentale africaine est une voie royale vers un label prestigieux  "made in Africa " », déclarent les dirigeants africains

« Faire avancer la Zone de libre-échange continentale africaine est une voie royale vers un label prestigieux  "made in Africa " », déclarent les dirigeants africains
Pour les intervenants à la Foire commerciale, cette promesse est particulièrement pertinente dans le contexte actuel, où le continent tente de se reconstruire à la suite de la pandémie de Covid-19
 
DURBAN, Afrique du Sud, 19 novembre 2021/ -- Que l’histoire se répète n’est pas forcément une mauvaise chose en Afrique, a déclaré le président sud-africain Cyril Ramaphosa à l’ouverture de la deuxième foire commerciale intra-africaine à Durban, le 15 novembre dernier.

La Facilité Régionale de Soutien à la Liquidité (RLSF) de l'ACA- Évaluation de son impact quatre ans après son lancement (Par Obbie Banda)

 Si vous ne pouvez pas lire ce message cliquez ici Le contenu APO peut être reproduit sans autorisation. Also available in English  African Trade Insurance Agency (ATI)  EDITORIAL La Facilité Régionale de Soutien à la Liquidité (RLSF) de l'ACA- Évaluation de son impact quatre ans après son lancement (Par Obbie Banda)

Si vous ne pouvez pas lire ce message cliquez ici Le contenu APO peut être reproduit sans autorisation. Also available in English African Trade Insurance Agency (ATI) EDITORIAL La Facilité Régionale de Soutien à la Liquidité (RLSF) de l'ACA- Évaluation de son impact quatre ans après son lancement (Par Obbie Banda)

La Facilité Régionale de Soutien à la Liquidité (RLSF) de l'ACA- Évaluation de son impact quatre ans après son lancement (Par Obbie Banda)
En créant la RLSF, l'ACA et la KfW Envisageaient la mise en place d’un produit de garantie durable au profit de projets d'énergie renouvelable de petite et moyenne taille
 
NAIROBI, Kenya, 17 novembre 2021/ -- Par Obbie Banda, souscripteur, Agence pour l'Assurance du Commerce en Afrique (ACA) (www.ATI-aca.com)

Nouvelle ère pour les exportateurs ivoiriens de cacao

Nouvelle ère pour les exportateurs ivoiriens de cacao

Nouvelle ère pour les exportateurs ivoiriens de cacao

La campagne cacao s'est ouverte le 1er octobre en Côte d’Ivoire. Elle marque le début d'une nouvelle cohabitation entre multinationales et exportateurs locaux qui ont la garantie pour la première fois de pouvoir traiter 20% des volumes de fèves commercialisées.

Publicité
 

C’est au mois de mai que l’État ivoirien a décidé par décret d’allouer aux exportateurs nationaux 20% des contrats de cacao octroyés jusque-là aux grandes majors. Une aubaine pour les opérateurs les plus vulnérables qui peinaient jusque-là à exister dans une filière dominée par les opérateurs internationaux.

L’entrée de Chevron en Guinée équatoriale et au Cameroun pourrait être un tournant pour l’industrie gazière d’Afrique centrale

L’entrée de Chevron en Guinée équatoriale et au Cameroun pourrait être un tournant pour l’industrie gazière d’Afrique centrale

L’entrée de Chevron en Guinée équatoriale et au Cameroun pourrait être un tournant pour l’industrie gazière d’Afrique centrale

La Chambre africaine de l'énergie estime que l'entrée de Chevron en tant qu'opérateur du méga-hub gazier offshore pourrait être transformatrice pour l'avenir du gaz en Afrique centrale

MALABO, Guinée Equatoriale, 5 août 2020/APO Group/ -- 

L'acquisition récemment annoncée de Noble Energy par Chevron pour 13 milliards de dollars donne à la major américaine une entrée dans le secteur pétrolier et gazier de Guinée équatoriale, où Noble Energy détient des participations dans le champ d'Alba (33% de WI non exploité et 32% de revenus), le Bloc O (champs d’Alen avec 51% de WI et 45% d'intérêt dans les revenus) et le Bloc I (champs d’Aseng avec 40% WI et 38% d'intérêt dans les revenus). Ces actifs en Guinée équatoriale représentent 94 millions de barils d'équivalent pétrole de réserves prouvées développées et 38 millions de barils d'équivalent pétrole de réserves prouvées non développées.

High Power Exploration annonce les résultats positifs de son étude de préfaisabilité pour le projet de minerai de fer du Nimba en République de Guinée

High Power Exploration annonce les résultats positifs de son étude de préfaisabilité pour le projet de minerai de fer du Nimba en République de Guinée

High Power Exploration annonce les résultats positifs de son étude de préfaisabilité pour le projet de minerai de fer du Nimba en République de Guinée

NEW YORK & CONAKRY, République de Guinée -Jeudi 11 Novembre 2021 [ AETOS Wire ]

L’étude confirme la viabilité de l’exploitation du gisement de minerai de fer du Nimba, minerai d’une grande pureté, à faible taux d’impureté et à expédition directe

L’étude de faisabilité devrait être achevée début 2023

(BUSINESS WIRE)-- Guy de Selliers, le président de la Société des Mines de Fer de Guinée (SMFG) et Mamady Youla, le PDG de la SMFG, ont annoncé aujourd’hui les résultats positifs de l’étude de préfaisabilité du projet de minerai de fer du Nimba en Guinée (PFS 2021). La SMFG appartient à 85 % à High Power Exploration (HPX).

Hawilti lance une nouvelle coalition africaine sur le gaz naturel, en partenariat avec la Chambre africaine de l'énergie

Hawilti lance une nouvelle coalition africaine sur le gaz naturel, en partenariat avec la Chambre africaine de l'énergie

Hawilti lance une nouvelle coalition africaine sur le gaz naturel, en partenariat avec la Chambre africaine de l'énergie

Coalition africaine pour le commerce et l'investissement dans le gaz naturel (ACTING) agira en tant que plate-forme centrale de plaidoyer pour le gaz naturel à travers l'Afrique

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 3 février 2021/APO Group/ --

La Chambre africaine (EnergyChamber.org) a le plaisir d'annoncer le lancement de la Coalition africaine pour le commerce et l'investissement dans le gaz naturel (ACTING), une initiative à but non lucratif gérée conjointement avec Hawilti Ltd.

L'avenir de l'industrie sénégalaise des hydrocarbures et les opportunités d'investissement : un webinaire présenté par la Chambre africaine de l'énergie

L'avenir de l'industrie sénégalaise des hydrocarbures et les opportunités d'investissement : un webinaire présenté par la Chambre africaine de l'énergie

L'avenir de l'industrie sénégalaise des hydrocarbures et les opportunités d'investissement : un webinaire présenté par la Chambre africaine de l'énergie

Émergeant comme un acteur clé de l'industrie énergétique africaine et mondiale, le Sénégal est l'un des marchés pétroliers et gaziers les plus en vue du continent africain

Le webinaire sera organisé avec Africa Oil & Power et aura lieu le 30 juin à 15h00 SAST (13h Dakar) ; le webinaire bénéficiera de la la participation de M. Mamadou Fall Kane, Secrétaire permanent adjoint de COS-Petrogaz ; M. Aguibou BA, Directeur général de l'Institut national du pétrole et du gaz ; Mme Khady Dior Ndiaye, vice-présidente et directrice régionale et Kosmos Energy ; et M. Rogers Beall, président d'Africa Fortesa Corp ; l'inscription au webinaire est gratuite. Cliquez ici (https://bit.ly/3d9v4ad) pour assister au webinaire.

Des délégations ministérielles internationales font la promotion des partenariats internationaux avec l’Afrique lors de la Semaine africaine de l'énergie au Cap

Des délégations ministérielles internationales font la promotion des partenariats internationaux avec l’Afrique lors de la Semaine africaine de l'énergie au Cap

Des délégations ministérielles internationales font la promotion des partenariats internationaux avec l’Afrique lors de la Semaine africaine de l'énergie au Cap

Les remarques ministérielles d’ouverture des représentants de l’Allemagne, de la Norvège et des États-Unis ouvrent la voie à un dialogue renforcé entre les parties prenantes africaines et les acteurs mondiaux de l’énergie

LE CAP, Afrique du Sud, 9 novembre 2021/ -- La Semaine africaine de l’énergie (AEW) 2021 est le seul événement énergétique panafricain à avoir lieu sur le continent en 2021. En vue d’accélérer les investissements et le développement dans les principaux bassins riches en ressources à travers le continent, les parties prenantes africaines recherchent des partenariats avec des acteurs internationaux pour accélérer l’expansion du secteur énergétique et stimuler la croissance socio-économique. Avec des délégations internationales participant au Cap lors du premier événement énergétique du continent, une coopération accrue et de nouveaux accords sont attendus.

La monétisation du gaz naturel lie les industries pétrolière et gazière de l’Afrique et du Mozambique

La monétisation du gaz naturel lie les industries pétrolière et gazière de l’Afrique et du Mozambique

La monétisation du gaz naturel lie les industries pétrolière et gazière de l’Afrique et du Mozambique

Le Mozambique bénéficie déjà de sa collaboration avec la Chambre africaine de l'énergie, le plus grand groupe de lobby de l'industrie énergétique du continent.

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 30 décembre 2020/APO Group/ -- 

Pendant de nombreuses années, et alors qu'il poursuivait ses ambitions de devenir un exportateur mondial de GNL, le Mozambique a eu du mal à produire suffisamment d'énergie pour son marché intérieur. Nous sommes maintenant sur le point de voir une révolution énergétique grâce aux grandes découvertes gazières faites par les compagnies internationales au cours de la dernière décennie. Alors que l’innovation technologique et un savoir-faire compétent seront à l’origine de ces projets, nous devons tous faire pression pour un transfert de connaissances tout au long du développement des projets de GNL au Mozambique.

Le Sénégal refuse à des dizaines de bateaux étrangers ses eaux atteintes de surpêche

e Sénégal refuse à des dizaines de bateaux étrangers ses eaux atteintes de surpêche

e Sénégal refuse à des dizaines de bateaux étrangers ses eaux atteintes de surpêche

Le Sénégal vient de refuser ses eaux à des dizaines de chalutiers étrangers, après une campagne conjointe des défenseurs de l'environnement et des pêcheurs locaux en lutte pour leur survie et celle de la ressource face à la surpêche asiatique et européenne.

« Stimuler la production industrielle du Nigeria pour accélérer sa croissance économique et son développement », déclare Akinwumi A. Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement

« Stimuler la production industrielle du Nigeria pour accélérer sa croissance économique et son développement », déclare Akinwumi A. Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement

« Stimuler la production industrielle du Nigeria pour accélérer sa croissance économique et son développement », déclare Akinwumi A. Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement

Le faible niveau d’activité manufacturière freine la croissance économique et le développement non seulement du Nigeria mais aussi de nombreux pays africains.

ABIDJAN, Côte d'Ivoire, 29 octobre 2021/APO Group/ --

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (AfDB.org), Akinwumi A. Adesina, a appelé, mercredi, le Nigeria à stimuler sa production industrielle pour accélérer sa croissance économique et son développement.

Le faible niveau d’activité manufacturière freine la croissance économique et le développement non seulement du Nigeria mais aussi de nombreux pays africains, a souligné le président Adesina. Il a invité le pays, première puissance économique du continent, à accélérer l’activité de son secteur manufacturier pour développer davantage les chaînes de valeur dans les domaines où il dispose d’avantages comparatifs.

Avec l’unitisation d’Afina, le Ghana donne un coup de pouce à l’exploreur Springfield E&P et assure une croissance de la production

Avec l’unitisation d’Afina, le Ghana donne un coup de pouce à l’exploreur Springfield E&P et assure une croissance de la production

Avec l’unitisation d’Afina, le Ghana donne un coup de pouce à l’exploreur Springfield E&P et assure une croissance de la production

Le premier barril pétrole a été produit à partir des champs de Sankofa Gye Nyame dans le cadre du permis OCTP en 2017, et a été suivi par la production du gaz en 2018.

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 12 novembre 2020/APO Group/ -- 

La décision récente du ministère de l'Énergie du Ghana d'unifier par « unitisation » les champs de Sankofa et d’Afina situés dans le bloc Offshore Cape Three Points (OCTP) d'Eni et le bloc West Cape Three Points 2 (WCTP2) de Springfield E&P est un pas dans la bonne direction.

Cette décision ouvre la voie non seulement à une participation d’une société indépendante africaine au développement de l’un des plus grands actifs productifs du Ghana, mais aussi à assurer une production continue et accrue de pétrole et de gaz.

La décision de l'Opep d'étendre les réductions de production est une étape positive pour les acteurs africains de l'énergie

La décision de l'Opep d'étendre les réductions de production est une étape positive pour les acteurs africains de l'énergie

La décision de l'Opep d'étendre les réductions de production est une étape positive pour les acteurs africains de l'énergie

La réouverture progressive des économies mondiales et la conformité accrue aux réductions de production ont permis aux prix du pétrole de rebondir

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 8 juin 2020/APO Group/ -- 

Au cours du week-end, la 11e réunion ministérielle de l'Opep et non-Opep a conclu sur une série de décisions qui aideront à maintenir une stabilité de marché encore fragile, et qui devraient donc être soutenues.

Tenue par visioconférence le samedi 6 juin, la réunion ministérielle a reconfirmé les dispositions existantes dans le cadre de l'accord d'avril et prolongé les réductions de production de 9,7 millions de barils par jour d'un autre mois, jusqu'au 30 juillet 2020. L'accord d’ajustement pour les 9,7 millions de barils par jour devait initialement expirer le 30 juin.