Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
04
Mer, Aoû
0 Nouveaux Articles

La Banque mondiale vient d’accorder une garantie de 261 millions de dollars, soit plus de 130 milliards de Fcfa, pour la réalisation du Projet Banda de production d’électricité à partir du gaz en Afrique de l’Ouest. Il permettra, à terme, au Sénégal, à la Mauritanie, et au Mali de produire 300 Mw d’électricité et d’en faire bénéficier plus d’1,4 million de foyers, soit 7 millions de personnes, dans ces trois pays.

Le Conseil des administrateurs du groupe de la Banque mondiale (Bm) vient d’approuver une garantie de 261 millions de dollars, soit plus de 130 milliards de Fcfa, pour le Projet Banda de production d’électricité à partir du gaz en Afrique de l’Ouest. 

L’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois) s’engage à  mettre en place un réseau national de distribution des spéculations, notamment en sucre sur toute l’étendue nationale. Les commerçants ont fait annonce hier mardi,  à Dakar, lors d’un point de presse en réponse aux rumeurs faisant état d’une éventuelle pénurie de sucre. 

 

«Le tonnage en sucre disponible non vendu dans les entrepôts de la Compagnie sucrière Sénégalaise peut sécuriser la consommation locale d’ici le mois de septembre à venir».

En visite à Médina Gounass, le ministre de l’Hydraulique, Pape Diouf, a constaté l’opérationnalité des forages de la ville religieuse. Une unité de potabilisation et une autre de  production de chlore y sont également prévues pour  faire face à l’extension du site du « Daaka » et de la cité de Medina Gounass. 
Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Pape Diouf, en visite à la cité religieuse de Médina Gounass (région de Kolda) a passé en revue les différents chantiers prévus pour accueillir les populations pendant le temps de la retraite spirituelle du « Daaka ». 

Un million de nouvelles femmes utilisatrices de la planification familiale d’ici à 2015. C’est l’un des objectifs majeurs du « Partenariat de Ouagadougou ». Une initiative lancée en 2011 pour améliorer les faibles prévalences contraceptives enregistrées dans les pays de l’Afrique de l’Ouest francophone.

Avec seulement 13 %, les pays de l’Afrique de l’Ouest francophone détiennent  les plus faibles taux de prévalence contraceptive dans le monde. Au nombre de 9 (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo), ils se caractérisent aussi par un Indice synthétique de fécondité (nombre moyen d’enfant par femme) élevé estimé à 5,5. 

 Guinée-Bissau- Bissau et Dilli signent un accord de l'exploration conjointe du pétrole Offshore au large des côtes maritimes Bissau-guinéennes

iGFM - (Bissau) La Société de la prospection pétrolière en Guinée -Bissau, PETROGUIN et l'Autorité Nationale du Pétrole du Timor-Oriental vont établir á partir de Juillet prochain un partenariat pour l'exploration conjointe du pétrole dans les eaux maritimes de la Guinée-Bissau.

L'annonce a été faite ce jour après une réunion avec son partenaire de la Guinée- Bissau, PETROGUIN. La délégation de l'Autorité nationale du pétrole du Timor-Oriental est en visite au pays et est dirigée par son président, Gualdino da Silva qui a annoncé que cette initiative s'inscrit dans le cadre de la Communauté des Pays de Langue Portugaise ( CPLP ).

En vue de la campagne agricole 2014, l’USAID/PCE a invité l’ensemble des réseaux de producteurs partenaires afin de faire le bilan de la campagne agricole précédente et préparer l’hivernage. USAID/PCE met en œuvre son programme de vulgarisation des variétés Nerica avec l’appui des Ong locales.

 

 

La rencontre a réuni les réseaux de producteurs, les institutions financières, les Ong partenaires du programme en présence des autorités locales. Les différents producteurs et leur encadrement se sont beaucoup intéressés à la question des semences et à la maitrise de l’itinéraire technique.

 

Un atelier de lancement du  projet de diffusion à grande échelle d’un paquet de technologies d’amélioration de la production et de la commercialisation du mil de qualité dans le bassin arachidier, a réuni ce jeudi dans la salle de délibération au conseil régional de Diourbel, les différents acteurs au développement. ll s’agit d’un projet que l’Agence nationale du conseil agricole et rural (Ancar) a élaboré et soumis au fonds national de recherche agricole et agro–alimentaire( FNRAA ) dans le cadre du programme du productivité agricole en Afrique de l’ouest. L’objectif global de ce projet est de contribuer à la sécurité alimentaire des ménages.

Oignons 2En 10 ans, la production d’oignon du Sénégal a bondi de 40.000 à 260.000 tonnes, a fait savoir le ministre du Commerce, de l’Artisanat et du Secteur informel.

De 40.000 tonnes en 2003, la production d’oignon est passée à 260.000 tonnes en 2013 a indiqué, vendredi dernier, le ministre du Commerce, de l’Artisanat et du Secteur informel, Alioune Sarr, qui inaugurait le magasin de stockage et de séchage de Darou Khoudoss (département de Tivaouane), d’une capacité de 100 tonnes. Cette production atteint 15.000 à 18.000 tonnes par mois, soit environ plus de 200.000 tonnes annuellement, ce qui place le Sénégal parmi les principaux pays producteurs d’oignon du monde.

senegal-sans-riz

 

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a fait part mardi de son souhait de mobiliser les ressources financières nécessaires en vue d’atteindre une production d’un million 80 mille tonnes de riz, à l’horizon 2017, exprimant aussi son désir de revenir dans le Walo dans le cadre d’une visite consacrée à cette culture.

‘’Je veux mobiliser des ressources pour financer la culture du riz et atteindre 1 million 80 mille tonnes à l’horizon 2017’’, a dit le Président Sall, en présidant à Rosso l’inauguration d’un centre de pesage. Il a cet souligné l’importance de mettre en place des ‘’aménagements nouveaux’’.

 

Le projet de budget 2014 du ministère des Infrastructures, des Transports terrestre et du Désenclavement a connu une hausse de 8 milliards 071 millions 339 mille 060 F Cfa. Face au ministre Thierno Alassane Sall, pour l’examen de ce budget de son département, les députés ont exprimé hier leurs préoccupations sur plusieurs question notamment la construction des pistes de production, le manque d’infrastructures routières et ferroviaires.

La question des infrastructures routières et ferroviaires a été au centre  des débats à l’assemblée nationale hier, jeudi 28 novembre lors de l’examen du projet de budget du ministère des Infrastructures, des Transports et du Désenclavement.

25 agents de petites et moyennes entreprises semencières ont terminé hier Vendredi, un atelier de formation de trois (3) jours en techniques de production et gestion des petites et moyennes entreprises de commercialisation de semences. Organisée par le programme semencier Ouest Africain en partenariat avec le conseil ouest et Centre africain de recherche et développement agricole (Coraf), cette rencontre suscite deux intérêts majeurs.

Zouerate,  04/01/2014  -  Les festivités commémoratives lancées par la SNIM à l'occasion de la réalisation d'un seuil de production fabuleux de plus de 13 millions tonnes de minerais de fer par an se poursuivent au niveau du quartier M4.Il a s'agit d'un accèdent que l'entreprise peine à réaliser depuis sa création.
La SNIM compte aller au-delà de cette performance dans le cadre d'un programme dénommé Nouhoudh (renaissance arabe) pour rehausser ses ventes de minerais de fer jusqu'à 40.000.000 tonnes à l'horizon de 2025.

Marie Stopes International Sénégal a lancé sa nouvelle équipe mobile à Tambacounda le 18 septembre. Celle-ci va opérer sous la supervision de la région médicale.

« Offrir des services en Santé de la reproduction, plus spécifiquement en planification familiale », telle est la vocation de Marie Stopes International Sénégal, lit-on dans un communiqué qui nous est parvenu. Grâce au financement du Fonds des Nations unies pour la population (Unfpa), cette organisation a procédé, le 18 septembre 2013, au lancement d’une nouvelle équipe mobile à Tambacounda qui compte aider les femmes désirant espacer leurs grossesses pour préserver leur santé et celle de leurs enfants.