Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
24
Mar, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Farba Ngom et le maire de Matam risquent d’être cueillis pour avoir refusé de déférer à la convocation du procureur de Matam. Ce dernier a tenu un point de presse pour annoncer sa détermination à faire respecter la loi.

Ça risque de chauffer pour Farba Ngom et le maire de Matam, Mamadou Mory Diaw, après la violence Politique de dimanche dernier à Matam. Les deux responsables du parti au pouvoir ont, en effet, refusé de déférer à la convocation du procureur de la République, Cheikh Diakhoumpa, qui a tenu une conférence de presse à ce sujet. Interrogé par la Rfm, il dit, dans la version wolof : «Des voix se sont élevées pour dire que la justice n’a pas fait son travail dans ces évènements. Nous rappelons simplement que ce n’est pas le cas. 

Nous ne sommes ni à gauche ni à droite. Nous ne sommes pas des politiciens, mais au service du Peuple.» 
Précision faite, il rend compte des péripéties de ses convocations sans suite : «Les responsables impliqués dans ces violences ont été convoqués par la police pour éclairer notre lanterne sur les coups de feu qui ont émaillé les évènements de dimanche dernier. Des tirs qui pouvaient d’ailleurs occasionner une mort d’homme parce que c’est ce genre de violences qui a fait basculer certains pays dans des crises. Que les personnes citées viennent nous dire qui a sorti un pistolet et tiré. C’est grave parce que s’il y avait mort d’homme, on aurait peut-être même désigné des éléments des forces de l’ordre qui sont intervenus. C’est pourquoi la justice est déterminée à aller jusqu’au bout dans cette affaire.»

«Farba Ngom s’abstient de répondre à sa convocation»
Le procureur Diakhoumpa a cependant précisé que le maire avait dans un premier temps déféré à sa convocation et a été entendu. Au cours de son audition, explique-t-il, «Mamadou Mory Diaw a désigné le nommé Farba Ngom comme étant l’auteur des faits. Nous avons entendu (ce dernier) au téléphone, qui s’abstient de répondre à la convocation et de livrer les noms de ces personnes qui ont tiré des coups de feu». 
Jusque tard dans la soirée, le maire de Matam et le député ne s’étaient toujours pas exécutés. Tous les deux risquent un mandat d’amener qui leur compliquerait le week-end. Aux dernières informations, Le Quotidien a appris pourtant que Farba Ngom se trouvait jusqu’à hier dans la région de Matam, précisément à Thilogne, et assistait à la ziarra d’un illustre marabout de cette commune en compagnie du gouverneur.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

SOURCE: http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/6627-il-refuse-de-repondre-a-une-convocation-de-la-police--farba-ngom-risque-detre-cueilli

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?