Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Dim, Mai
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Président de la Commission des arbitres sous la défunte fédération sénégalaise de basket dirigée par Baba Tandian et par ailleurs agent de la compagnie d’Assurance Axa, Pape Banda Ndiaye, cité dans l’affaire de l’internationale sénégalaise, Mame Diodio Diouf, a tenu à apporter des éclairages sur la prime payée pour les Lions et Lionnes lors de l’Afrobasket 2013. A l’en croire, «Baba Tandian n’a jamais voulu payer une assurance correcte pour ces deux campagnes». Et cela, malgré les propositions qui lui ont été faites.

Vous êtes l’agent qui a enregistré l’assurance des Equipes nationales masculine et féminine de basket du Sénégal lors de la Can 2013. Le Comité de normalisation parle d’une assurance de 358 mille francs, au moment où l’ancienne équipe évoque plutôt plus de 2 millions Cfa. Pouvez-vous éclairer l’opinion sur la question ? 
J’avais déjà eu à évoquer la question dans un journal de la place lorsque le problème de l’assurance des Equipes nationales de basket s’est posé au lendemain de la campagne africaine des ­fil­les. D’ail­leurs, je crois savoir que c’est à la suite de la blessure de Mame Diodio Diouf que les gens avaient soulevé le problème. J’avais à l’époque donné le numéro de chèque, le montant et tous les détails pour que nul n’en ignore la vérité sur cette police d’assurance. Je vais me répéter et redire que l’ancienne équipe dirigeante avait refusé toutes les offres jugées correctes. Je dois aussi préciser une chose, c’est que Baba Tandian n’a jamais dit qu’il avait 5 millions Cfa pour les assurances. Il n’a jamais dit jusqu’à combien, il pouvait payer. C’est une assurance de 358 mille qui a été prise pour les deux Equipes nationales féminine et masculine du Sénégal couvrant la période de préparation et de participation.   
Quelles ont été les propositions faites à l’ancienne équipe fédérale ? 
Ce qu’il faut savoir, c’est que la prime est liée aux garanties, et les garanties au montant de la prime qu’on donne. Si maintenant la personne veut payer une assurance au rabais, il aura une assurance au rabais. Ce sont des frais médicaux qui tournaient entre 1 ou 2 millions Cfa, si je ne me trompe. Cela est plafonné par joueur et par sinistre. Malheureusement, il n’a jamais été question de payer une assurance correcte. S’il y avait une assurance de 5 millions Cfa, tous les joueurs auraient pu bénéficier d’une cotation capable de les prendre en charge quand ils sont blessés. Malheureusement, même la prise en charge des joueurs professionnels, qui ont droit à un autre traitement par rapport à leur statut avec leurs salaires et autres, les gens n’ont pas voulu la faire. Maintenant, s’il y a eu 2 millions qui ont été dégagés pour l’assurance, je crois qu’il faudrait plutôt interroger le trésorier de l’ancienne fédération. Qu’elle est la compagnie qui ne veut pas encaisser 2 ou 3 millions Cfa. Ce qu’il faut comprendre dans cette affaire, c’est qu’on a fait une assurance individuelle accident pour les joueurs. Ça garantissait les frais médicaux, un capital invalidité totale et un capital décès. Par contre, les termes pécuniaires liés au salaire et autres, il n’a jamais été question de ça parce que ce sont des primes très élevées.   
Donc, l’assurance ne pouvait pas prendre en charge la blessure de Mame Diodio Diouf ? 
L’assurance ne peut prendre que ce qui a été souscrit. S’il y a un ou deux millions de frais médicaux, elle ne prendra que cela. Pour la blessure de Mame Diodio, l’assurance a fait un geste commercial en donnant beaucoup plus que ce qui était prévu. Je crois que ça a été réglé avec le président du Cnbs, Serigne Mboup. Ce qu’il faut comprendre également, c’est que les joueurs voulaient une assurance qui leur rembourserait leur salaire en cas de blessure. Malheureuse­ment les gens n’ont jamais voulu souscrire à cela parce qu’ils ont simplement jugé que c’était cher. Un simple exemple : quand j’ai présenté au président Tandian l’assurance de Mame Marie Sy qui remboursait son salaire en cas de blessure, la prime était de 3,700 millions rien que pour elle. Il n’en a pas voulu. Donc, il faut qu’on arrête de dire que c’est moi qui ai fait ça ou ça. Ce n’est pas la vérité.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

source:: http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/6767-affaire-diodio-pape-banda-ndiaye-agent-axa-assurances-accuse--tandian-na-pas-paye-une-assurance-correcte

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?