Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Lun, Aoû
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le président de la République, Macky Sall, a insisté dimanche sur le déficit d’infrastructures dont souffrent les pays africains, invitant ses pairs à agir plus vite pour accélérer le rythme de leur installation sur le continent, ainsi que celui de la croissance économique.

‘’Il faut accélérer la cadence puisque l’Afrique doit agir plus vite. Le continent doit accélérer son rythme’’, a notamment dit le président Sall lors de la cérémonie officielle d’ouverture du Sommet de Dakar sur le financement des infrastructures en Afrique.

Convoqué par le président sénégalais Macky Sall, président du Comité d’orientation des chefs d’Etat et de gouvernement du NEPAD, ce sommet se tient en présence des présidents du Nigeria Goodluck Jonathan et du Mali Ibrahima Boubacar Keïta, arrivés à Dakar samedi en fin d’après-midi, et du président du Bénin Boni Yayi, dont l’avion a atterri à Dakar ce dimanche matin.

Participent aussi à ce sommet, le vice-président de la région Afrique de la banque mondiale Makhtar Diop, Donald Kaberuka, président de banque africaine de développement (BAD) et la présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma.

Des ministres de plusieurs pays africains, des hommes d’affaires, des partenaires techniques et financiers prennent part également à ce sommet dont la cérémonie d’ouverture a été marquée par une dizaine d’allocutions. Les travaux se poursuivront dans la journée à travers des panels.

Devant ses pairs, le président a insisté sur ‘’l’impératif de gagner du temps, de faire plus vite et de donner des résultats’’. ‘’Il faut agir à tous les niveaux de planification, de conception et d’institution pour lever les contraintes à la réalisation des projets (…) par les combinaisons de tous les financements’’, a-t-il dit.

Il a ajouté que l’Afrique a certes des besoins urgents et énormes, mais de par ses ressources et son potentiel, elle se veut désormais non comme ‘’un réceptacle de l’aide, mais comme un pôle d’opportunités d’investissements et de partenariats’’.

source: APS

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?