Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

27
Lun, Mai
0 Nouveaux Articles

Règlement à l’amiable entre ARCELORMITTAL- État du Sénégal le forum civil dénonce une «opacité financière»

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

Opacité financière ! C’est la conclusion que le Forum Civil, section sénégalaise de Transparency International tire de la polémique grandissante autour de l’affaire opposant l’Etat du Sénégal à la société Arcelor Mittal.Les camarades de Mouhamadou Mbodji en veulent pour preuve, les échanges aigres-doux entre une frange de l’opposition, notamment le PDS, qui dénonce un «parfum de deal» sur cette affaire opérée par l’Etat sur le dos des Sénégalais et la réponse du gouvernement argumentant la régularité de la procédure qui semble-t-il, fait remarquer le Forum Civil, «a permis une solution à l’amiable, sans livrer des informations précises sur cette transaction».

 

Partant d’un tel constat, le Forum Civil estime que «la tournure qu’a prise cette affaire dénote une opacité financière sans conteste résultant d’un manque de transparence et de déficit d’accès à l’information du public, qui  sous Abdoulaye Wade a été aussi noté, dans la conclusion du contrat entre Etat du Sénégal et Arcelor Mittal».  
 
Dès lors, il dit «attendre du gouvernement actuel, contrairement à son prédécesseur, de rendre accessible au public tous les documents  afférents à cette affaire, notamment le contrat liant l’Etat du Sénégal et ladite société, les différentes décisions de justice qui ont été rendues sur cette affaire».
 
Au-delà de cette exigence de transparence, le Forum Civil dit également attendre du gouvernement «la publication des rapports d’expertise relatifs à l’évaluation des préjudices subis par l’Etat du Sénégal». 
 
Des préjudices qui auraient été évalués à 2500 milliards F CFA par un cabinet américain et 2350 milliards par des experts sénégalais. «En tout état cause et pour le droit à l’information des Sénégalais, relève le Forum Civil, la publication de ces rapports d’expertise devient un impératif». 
 
Responsabilité de l’agent judiciaire de l’Etat
 
Le Forum Civil s’est aussi interrogé sur le niveau de responsabilité de l’agent judiciaire de l’Etat. «A-t-il était impliqué à prendre des actes juridiques ?», questionne la section sénégalaise de Transparency International qui demande par la même occasion au gouvernement du publier les actes matériels démontrant la participation effective de l’agent judiciaire de l’Etat dans les opérations de règlement à l’amiable.
 
Cependant, le Forum Civil invite les partis politiques et tous les Sénégalais détenant des informations sur cette affaire à exercer leur «devoir républicain» en saisissant les corps de contrôle comme l’OFNAC.

 

source:http://www.sudonline.sn/le-forum-civil-denonce-une-opacite-financiere_a_19557.html