Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Dim, Mai
0 Nouveaux Articles

Saré Bidji
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

KOLDA-BRADAGE DE TERRES ET PILLAGE  DE LA  FORET-Les jeunes de Saré Bidji s’érigent en boucliers

iGFM (Kolda) La lancinante question du foncier ainsi que celle du pillage de ressources de la forêt hantent le sommeil des populations de Saré Bidji (secteur de la commune de Kolda). Ainsi conscients que leur patrimoine est menacé, les jeunes de cette entité territoriale, disent non au bradage de leurs terres et stop au pillage de leur forêt. Au cours d’une assemblée générale tenue à Saré Bidji, ils ont mis sur pied un mouvement citoyen qui va s’érigé en bouclier pour défendre leur patrimoine.

«Unis comme un seul, nous jeunes des villages et hameaux de l’arrondissement de Saré Bidji, disons non au bradage de nos terres et stop au pillage des ressources de la forêt», a martelé Aliou Seydi, porte-parole  des jeunes. En effet, les jeunes de cette contrée  située à l’ouest de la commune de Kolda, se sont regroupés en un mouvement citoyen pour, disent-ils, «mieux prendre en charge toutes les questions de développement afférents à leur terroir». Saré Bidji qui fait frontière du nord au sud avec la ville de Kolda est aujourd’hui plus que jamais victime de l’urbanisation à grande échelle de la commune de Kolda. Cette collectivité rurale est contrainte de cesser ses terres à la circonscription communale. Des quartiers comme Saré Kémo, Zone lycée, Almadie, Champs de tirs, Aérodrome de Saré Bidji sont des terres domaniales de Saré Bidji. Ces terres bradées au profil de l’urbanisation de la commune de Kolda ; Saré Bidji est aussi victime du pillage de ses réserves forestières. Trop, c’est trop, semblent dire les jeunes de ce nouvel arrondissement. En assemblée générale ce week-end, ils ont mis sur pied un mouvement citoyen histoire de prendre en mains les destinées de leur localité. Pour ce faire, ces jeunes ne veulent ni plus ni moins que d’être  dans les instances de décision de leur cité.

Jules Sall.

source: http://www.gfm.sn/actualites/item/5854-kolda-bradage-de-terres-et-pillage-de-la-foret-les-jeunes-de-sare-bidji-serigent-en-boucliers.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?