Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
03
Dim, Juil
0 Nouveaux Articles

Tambacounda
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

"Djiné Maimouna", cette créature ou être surnaturel sème la zizanie début quelques temps dans les différents collèges de Tambacounda. Le phénomène de transe a débuté dans le collège de Quinzanbougou ou quarante vingt dix jeunes filles sont acheminées à l’hôpital régional de Tambacounda. Certaines sont dans un état très sérieux et restent internées depuis. Quand elles rentrent en contact avec cet esprit invisible, elles laissent échapper ces mots: « elle m’a giflé et il faut que je me venge et elle m’accuse de lui avoir volé son mari. » La remarque est générale.

 Cependant ce qui semble extraordinaire dans ce dossier c’est que ce soi-disant « Djine » n’attaque que les filles. En effet certains religieux ou chefs coutumiers tentent d’apporter une explication sur ce phénomène qui prend en otage les jeunes collégiennes. Selon cet Imam, « il existe des êtres invisibles qui vivent avec nous dont beaucoup ignorent leur existence. Parmi eux il y’a des gens de bonne foi souvent considérés comme des pieux et d’autres qui sont des disciples de Lucifer. Ces derniers n’inspirent que la méchanceté. » Comment faire pour les chasser ? « Le seul moyen c’est de retourner vers Dieu. Beaucoup de sourates tels que Ayatoul Koursiyou Houla Houzou bi rabil falahi nous préservent contre ces êtres méchants. Mais actuellement nous constatons que les filles n’ont plus une éducation de base. C’est à peine si elles s’habillent.

 Les parents doivent tenir compte de l’éducation de leurs enfants. » Ce professeur de Français du collège de Gouye qualifie ce phénomène sous l’angle de la chaleur. Il prétend que dans les salles de classes les élèves s’entassent comme des sardines. Une petite salle de classe de dimension 4 sur 6 à la limite devrait contenir quarante à cinquante élèves. Mais tel n’est pas le cas car on y note plus d'une centaine d'élèves. Vue la chaleur accablante qui règne à Tambacounda les filles les plus faibles vont forcement céder. Et souvent c’est des crises épileptiques. Dans les hôpitaux, les médecins tentent juste de réanimer ces jeunes filles inconscientes. Mais parfois les choses prennent une autre tournure. C’est le cas de ces deux filles qui ont perdu la vie suite à ce phénomène de transe. Au niveau du collège de Gouye, les parents d’élèves ont procédé à un récital de coran pour chasser ce mauvais esprit. En tout cas les autorités, les religieux etc. sont interpellés pour conjurer cet être invisible qui risque de perturber l’année scolaire de milliers de jeunes filles collégiennes. Si on prend connaissance de notre ennemi le plus redoutable et qu’on arrive même à le localiser, en vaut il la peine d’emprunter son chemin si notre vie est en perpétuel danger ?

SOURCE: Ruepublique.net

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?