Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
06
Mar, Déc
118 Nouveaux Articles

Bloomfield Investment maintient les notes de la ville de Dakar avec perspectives stables

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

Ainsi apprend on que sur le long terme, Bloomfield estime que les facteurs de protection sont appropriés et considérés suffisants pour des investissements «prudents». Sur le court terme, la liquidité est jugée satisfaisante et les autres facteurs de protection atténuent les éventuelles questions en ce qui concerne l’indice d’investissement. Toutefois, une lecture complète de la note laisse voir que Dakar, n’a pas tenu toutes les promesses qu’on attendait d’elle l’année précédente, car la perspective est passée de positive à stable.

 

 

L’année 2013 s’est en effet achevée sur une note mitigée. Les recettes de fonctionnement de la municipalité ont reculé de près de 10 milliards de FCFA. Il faut dire cependant, qu’en 2012, le niveau de 36 milliards de FCFA a été atteint du fait d’un remboursement exceptionnel de 12 milliards de FCFA. Ce qui suppose donc, que dans l’absolu, les recettes ont progressé de 2 milliards de FCFA. 

D’un autre côté, la marge d’investissement s’est améliorée. Les recettes d’investissement ont progressé de 1 milliard de FCFA et, malheureusement, les dépenses d’investissement aussi. Cela a entraîné une marge négative de 1,13 milliard de FCFA, moins marquée que les 2 milliards de déficit concédés sur cet indicateur en 2012.  

Cette notation de la ville de Dakar est d’autant plus stratégique que la ville reste sur son projet d’émettre les premières obligations municipales d’Afrique de l’ouest francophone. L’opération était prévue pour l’été de cette année mais, selon des indications concordantes, elle devrait se dérouler avant la fin de cette année, sous la houlette du Dakar Municipal Finance Program, une unité autonome de projet, érigée en 2011 et chargée de positionner stratégiquement la Ville de Dakar comme un émetteur solvable.

Dakar peut compter un ensemble de facteurs positifs pour mobiliser des investisseurs, notamment une organisation relativement réactive, capable de s’adapter aux transitions réglementaires difficiles, des recettes de fonctionnement en progression et qui reposent sur une base solide, une capacité à maîtriser ses dépenses de fonctionnement et une flexibilité financière qui peut combler l’insuffisance de recettes de fonctionnement.

Toutefois, il faudra convaincre car des risques subsistent. Sur le long terme, Bloomfield note qu’il subsiste une variabilité considérable de risques au cours des cycles économiques et, sur le court terme, les facteurs de risques sont plus grandes et davantage soumis à des variabilités. 

source: Ecofin

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?