Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Dim, Jan
5 Nouveaux Articles

Absence d’appel d’offre, flou autour du montage financier, écart des coûts avances «nébuleuse» sur le centre de Diamniadio

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

A peine inauguré en grande pompe et sur fond de folklore avant-hier, jeudi 23 octobre, par le président de la République, Macky Sall, le Centre International de conférence de Diamniadio (Cicd) a réveillé la suspicion et les interrogations au niveau de la société civile sénégalaise. Par la voix de Birahime Seck, le Forum Civil a tenu ainsi à dévoiler sa part de vérité dans l’érection de ce centre unique du genre dans la sous-région mais pour lequel «des irrégularités et une nébuleuse se sont faites jour», dès l’annonce de l’organisation du XVième Sommet de la Francophonie à Dakar, du 29 au 30 novembre prochain. 

 

 
 
S’évertuant de fait à mettre à nu le manque de transparence qui accompagne la construction dudit centre, Birahime Seck a tout d’abord tiré à boulets rouges sur l’attribution du projet architectural «sans appel à concurrence, avec la bénédiction du président de la République, pour un montant initial de 269 millions». Selon le membre du Forum civil, l’attribution sur «accord» du projet de construction du Cicd à la société turque Summa, tel que confirmé dailleurs par Jacques Habib Sy, Délégué Général au XVe Sommet de la Francophonie, dans Sud Quotidien, «n’aurait pas dû être». Pour Birahime Seck, le Délégué général, défenseur acharné de la bonne gouvernance, «aurait dû d’abord exiger un appel d’offre, pour au moins faire bénéficier les meilleurs taux préférentiels, pour une durée de remboursement correcte et un délai de grâce compatible avec notre économie». 
 
Pour ailleurs, enfonçant le clou sur la gestion «nébuleuse» de la Délégation Générale à la Francophonie, la section sénégalaise de Transparency International a estimé qu’il y a un flou total sur le coût exact de la construction du Cicd. C’est ainsi que le Forum civil a fait état, par le biais de Birahim Seck, d’un décalage entre les deux sommes avancées par Jacques Habib Sy et Yakham Mbaye, Secrétaire d’Etat à la Communication. A l’en croire, le premier cité avait annoncé un montant de 40 milliards de Fcfa, dont 25 milliards de Fcfa financés grâce à une subvention de l’Etat turc à travers Eximbank, le reste étant financé par le Sénégal à hauteur de 15 milliards de Fcfa. Ce qui est en porte-à-faux avec les 51 milliards de Fcfa avancés par Yakham Mbaye, face aux patrons de presse. 
 
Le Forum civil dira alors constater un écart sensible de 11 milliards de Fcfa, en l’espace d’un mois de décalage entre les deux déclarations. Suffisant pour pousser l’organisation à dire que «cette augmentation subite constitue un indice devant interpeler la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (Crei), l’Office National Anti-corruption (Ofnac) et la Centif, pour empêcher des dissimulations rapides de mouvements financiers». 
 
Dans la même veine, Birahime Seck et le Forum civil ont dégagé en touche le montage financier du centre international de conférence de Diamniadio, surtout pour ce qui concerne le volet subvention turque présenté par le Délégué Général et le Secrétaire d’Etat à la communication et arguant que  la Turquie finance une partie et le Sénégal l’autre. Et de révéler dans la foulée qu’il ne s’agit ni plus ni moins que « d’un prêt avec un taux d’intérêt de 3,75% à payer sur une période de dix ans, avec un délai de grâce de 18 mois». Le Forum civil finira tout simplement à se de mander comment cette convention a-t-elle été négociée  et surtout  qui l’a négociée. 
 
Suffisant alors pour qu’elle se pose la question de savoir si la Crei ne doit-elle pas s’intéresser à eux. D’autant qu’un flou s’instaure pour savoir si les 51 milliards sont hors ou toutes taxes ! Le Forum civil qui dit avoir relevé dans cette érection du Cicd un manque notoire de transparence à tous les niveaux, a fini par promettre de faire les comptes et les décomptes du Sommet de la Francophonie, le 1ier décembre prochain et de lever encore tous les dysfonctionnements ici et là notés. 
 
Source:http://www.sudonline.sn/nebuleuse-sur-le-centre-de-diamniadio_a_21356.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?