Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Dim, Jan
5 Nouveaux Articles

Retards dans les travaux du Mca en Casamance : Les Espagnols réclament 6 milliards à l’Etat

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

Des personnes ayant travaillé avec les Espagnols de Isolux ne comprennent pas que pour un marché de 70 milliards de francs Cfa, il n’ait été demandé aux Espagnols aucune garantie. «Mê­me le matériel de construction qu’ils utilisent ne leur appartient pas ; ils l’utilisent en location.» C’est dire qu’en matière de garantie de représentation, les dirigeants locaux d’Isolux ne sont pas un modèle. La preuve en a été donnée quand l’un de leurs partenaires sénégalais les a traînés en justice, jusqu’à faire bloquer leurs comptes, il a eu des difficultés auparavant à faire saisir du matériel par huissier.
En effet, dans les locaux de l’entreprise à Dakar, l’huissier commis n’avait pas trouvé du matériel valant 500 mille francs Cfa. Très loin des montants que réclamait le plaignant sénégalais.
Ce qui fait que les Sénégalais s’inquiètent même de savoir si l’Etat s’est donné des moyens de rétorsion en cas de préjudice de la part des personnes qui semblent avoir érigé la légèreté en mode de fonctionnement avec les Africains. Et une fois de plus, il est inexplicable que les Américains, qui ont imposé que les décaissements et le contrôle des travaux se fassent à travers le Mca Sénégal, au lieu que cela fut par Ageroute, dont l’expérience et l’expertise n’ont à ce jour jamais fait l’objet de contestation, que ces Américains, si fiers de leurs organes de contrôle, ne semblent pas s’être inquiétés outre mesure des problèmes notés dans cette partie du pays.
Or, il est, en plus de leur retard flagrant, prêté l’intention aux Espagnols de réclamer 6 milliards de francs Cfa au Sénégal. Pré­texte ? Non-libération des emprises de la route. Parce qu’en un moment, sur un petit tronçon contesté par les rebelles de César Atoute Badiate, les travaux ont été déviés, et les pouvoirs publics ont traîné avant de sécuriser l’emprise. Suffisant pour que des esprits malins fassent comprendre aux Espagnols qu’il y avait là matière à dédommagement. Jusqu’à fixer le montant qui pourrait leur être accordé. Comme quoi, puisque tout est perdu, inutile de se gêner.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

source:http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/7488-retards-dans-les-travaux-du-mca-en-casamance-les-espagnols-reclament-6-milliards-a-letat

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?