Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
05
Dim, Fév
5 Nouveaux Articles

Sénégal - Mise en œuvre du PSE : Les réformes préoccupent toujours les bailleurs

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (Fmi) a, en décembre 2014, à l’issue de la huitième revue du programme Ispe, souligné la lenteur notée dans les réformes structurelles. Hier, lors de la réunion d’échange sur la situation économique, le Groupe 50, regroupant les bailleurs de fonds, a encore embouché la même trompette. Pour les Partenaires techniques et financiers (Ptf), 2015 est une année de montée en puissance dans la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse). Mais, déclare Mme Bintou Djibo, coordonnatrice résidente du système des Nations unies, «les réformes restent au centre de nos préoccupations. Les mécanismes de suivi-évaluation restent également une préoccupation». Cependant, les Ptf se réjouissent de la volonté du gouvernement sénégalais d’organiser des revues sectorielles qui vont permettre d’aller en profondeur sur les questions essentielles. En effet, le gouvernement a décidé d’organiser des rencontres trimestrielles afin de faire le point de l’état de mise en œuvre des projets du Pse.

Concernant le dispositif institutionnel de suivi et d’évaluation du Pse, affirme le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, le gouvernement a entamé des concertations avec plusieurs parties prenantes en vue d’affiner l’architecture. Le nouveau dispositif de suivi, une fois stabilisé, sera validé avec l’implication de tous les acteurs. Amadou Bâ d’assurer : «La volonté du gouvernement d’avoir un dispositif cohérent, clair, mais surtout simple pouvant être utilisé par l’ensemble des acteurs est une préoccupation forte du président de la République. Il tient absolument à ce que les projets phares du Pse ainsi que les réformes clés soient suivis à un niveau assez élevé à ses côtés.» Mieux, ajoute le ministre : «Mon département veillera à assurer l’alignement des interventions des services étatiques et des partenaires sur le Plan d’actions prioritaires (Pap). La cohérence de la programmation du budget avec le Pap a été établie dans le cadre de l’élaboration de la loi de finances de 2015 et la célérité dans l’exécution du budget sera de mise afin d’assurer l’atteinte des résultats des performances globales intra-annuelles et annuelles.» S’agissant du suivi des appuis budgétaires, informe Amadou Bâ, «un dispositif sera également mis en place au courant de ce trimestre. Il permettra d’impulser une meilleure coordination des appuis budgétaires au Sénégal et d’assurer un suivi régulier et efficace des accords/­arrange­ments conclus avec chaque partenaire au développement».

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

SOURCE:http://www.lequotidien.sn/new/index.php/component/k2/mise-en-oeuvre-du-pse-les-reformes-preoccupent-toujours-les-bailleurs.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?