Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

20
Lun, Mai
0 Nouveaux Articles

Programme d’émission de l’Agence Umoa-Titres : 2 365 milliards à lever en 2015

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

économieL’Agence Umoa-Titres entend lever pour son programme d’émission 2015, un montant global de 2 365 milliards de francs Cfa sur les marchés financiers, dont 410 milliards feront l’objet d’un Appel public à l’épargne (Ape), en collaboration avec le Dépositaire central / Banque de règlement (Dc/Br), avec lequel elle a signé une convention de partenariat hier.

Œuvrer pour la mobilisation plus accrue de ressources à long terme par les Etats membres de l’Union monétaire ouest africaine pour le financement de leurs économies, telle est l’ambition du Dépositaire central/Banque de règlement (Dc/Br) et l’Agence Umoa-Titres. Pour l’atteinte de cet objectif, les deux institutions ont décidé d’unir leurs forces. Cette synergie qu’elles entendent développer a été officialisée hier, dans le cadre d’une signature d’une convention de partenariat. «Au regard des besoins très importants de nos Etats en matière de financement des infrastructures de base, de développement, il est important que nos institutions puissent travailler ensemble pour offrir le meilleur cadre possible et les meilleurs instruments possibles aux Etats membres de l’Union pour pouvoir lever des ressources», justifie Edoh Kossi Amenounve, directeur général du Dc/Br.

S’agissant de son programme d’émission 2015, l’Agence Umoa-Titres selon son directeur général, Adrien Diouf, ambitionne de lever un montant global de 2 365 milliards de francs Cfa dont 401 milliards feront l’objet d’un Appel public à l’épargne (Ape), en collaboration avec le Dc/Br. En 2014, grâce à l’appui de ces deux institutions régionales, les Etats de l’Union ont levé sur les marchés financiers, un volume total de 3 691 milliards de francs Cfa, dont 3 071 milliards proviennent du marché financier régional. De ce montant, précise Adrien Diouf, 555 milliards de francs Cfa ont été mobilisés au travers d’opérations d’Ape.
Le Dc/Br est aujourd’hui, à plus de 7 800 milliards d’actifs. Et d’après son directeur général, cette entité, qui est chargée de la conservation et de la circulation des valeurs mobilières pour le compte des émetteurs et des intermédiaires financiers agréés par le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers, compte aller plus loin avec l’admission de nouveaux titres émis par les Etats.
Ainsi via ce nouveau partenariat, le Dc/Br et l’Aut comptent aller faire la promotion du marché financier régional ensemble sur la partie de la dette publique ou de la dette souveraine. Car explique Edoh Kossi Amenounve, «les investisseurs régionaux connaissent notre marché, mais les investisseurs internationaux le connaissent peu. Il faut que nous unissions nos efforts pour aller les chercher pour venir accompagner nos Etats dans leur recherche de financements». D’ailleurs informe-t-il, «nous organisons le 28 avril 2015 à la bourse de Londres un road show pour aller rencontrer les investisseurs internationaux pour leur expliquer l’évolution de l’environnement macroéconomique de l’Union, de leur présenter l’architecture actuelle du marché de la dette publique et à s’intéresser davantage aux émissions faites par les Etats de l’Union». Pour Adrien Diouf, «il faut offrir plus de visibilité à nos marchés et particulièrement à nos titres publics».

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

source: http://www.lequotidien.sn/new/index.php/component/k2/programme-d-emission-de-l-agence-umoa-titres-2-365-milliards-a-lever-en-2015.html