Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
06
Mar, Déc
118 Nouveaux Articles

Sedhiou - 187 milliards de cfa proposes par le conseil interministériel une enveloppe jugée insignifiante et «méprisante»

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

A l’issue du débat général du conseil interministériel de développement tenu ce mardi, à la chambre des métiers de Sédhiou, sous l’autorité du Premier ministre M Dionne, de grandes intentions sont déclinées à l’attention du conseil des ministres de ce mercredi. Celles-ci vont dans le sens de la prise en charge des besoins exprimés par le comité scientifique  et autres participants aux débats. Le conseil recommande le démarrage de la construction de la boucle du Boudié avant juin 2015, du pont de Marsassoum avant 2017, du stade municipal à hauteur de 250 millions de CFA, du stade régional pour 1,5 milliards de CFA, d’un hôpital régional et l’affectation dans la région de 50 sages femmes et de 10 médecins ainsi que la mise à disposition de la logistique roulante pour les évacuations sanitaires par le fleuve.

 

 
 
Le conseil a aussi exhorté le relèvement du taux de couverture en courant électrique de 12 à 60%, y compris le raccordement en cours de 222 localités de la région de Sédhiou. L’eau y a abondamment arrosé les débats avec un déficit criant signalé ça et là dans la région. 16 nouveaux points seront construits ainsi que le château d’eau de Madina Wandifa. De l’eau, il en faut également pour irriguer les 300 hectares du projet de zone aménagée concertée et au barrage de Diopcounda à aménager pour accroitre la production rizicole et réduire la teneur de la salinité des bas fonds.
 
Au conseil des ministres de ce mercredi, il sera également question de la construction du Centre départemental d’assistance et de formation pour la femme (CEDAF) à Sédhiou, Bounkiling et Goudomp, de la rénovation de l’aérodrome de Diendé dans le cadre de la valorisation des zones touristiques spéciales, de l’amélioration de la couverture téléphonique en zone de frontière, de la résorption des abris provisoires en foison dans la région et la relance des journées culturelles mandingue de Sédhiou. A Sédhiou, les populations trouvent cette enveloppe de 187 milliards insignifiante comparativement à l’immensité des besoins. 
 
Dans ce même sillage, le cadre de concertation des jeunes qui a fait face à la presse, sitôt après le conseil interministériel, a dénoncé cette enveloppe qualifiée de « modique si l’on tient compte des allocations faites aux autres régions qui sont pourtant  dotées d’infrastructures », a déclaré Idrissa Ndiaye, le coordonnateur de ce collectif des jeunes de Sédhiou. Les travaux du conseil interministériel ont duré huit tours d’horloge.
 
source:http://www.sudonline.sn/une-enveloppe-jugee-insignifiante-et--meprisante_a_23285.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?