Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

18
Mar, Jui
0 Nouveaux Articles

Sénégal - Baisse du capital de la Sarl : Plus de 1 700 sociétés créées en un an

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

économieDepuis l’entrée en vigueur de la modification de la loi sur la Sarl (Société à responsabilité limitée), il y a un an, plus de 1.700 sociétés ont été créées dont 1.502 à Dakar. 

L’Assemblée nationale a adopté hier le Projet de loi portant réglementation du capital de la Société à responsabilité limitée (Sarl). D’après le ministre de la Justice, Garde des sceaux, les députés ont donné au Sénégal «un environnement des affaires à la fois sécurisé et qui met un terme à l’incertitude judiciaire qui peut résulter des différends qui peuvent opposer les investisseurs entre eux ou avec des partenaires nationaux». 

Cette nouvelle disposition offre la possibilité de régler à l’amiable et de manière efficace les conflits qui peuvent survenir, a souligné Me Sidiki Kaba. De plus, a-t-il ajouté, «la responsabilité est limitée au capital social, les risques sont moindres pour des poursuites personnelles ou sur les biens des associés». Compte tenu de la modicité du capital, il n’y a que la faute lourde qui peut entraîner de telles conséquences.

L’objectif de cette loi est d’attirer encore  plus les investisseurs après la décision, l’année dernière, de faire passer le capital social de la Sarl d’un million à 100 000 francs Cfa. Le ministre de la Justice s’est félicité du fait que depuis la modification de la loi sur la Sarl, de nombreuses entreprises ont été créées. A Dakar, il a été dénombré 1502 nouvelles sociétés commerciales. Thiès en a compté 135, Zi­guinchor 22, Kaolack 21. D’autres capitales régionales com­me Saint Louis (13), Tambacounda (9), Diourbel (6), Matam (4) et Kolda (3) ont aussi eu de nouvelles entreprises. Le ministre de la Justice, Garde des sceaux a signalé que la loi adoptée par les députés a trois mérites essentiels.
«Par son adoption, il (le Projet de loi) permet de lutter contre le chômage des jeunes et des femmes. Deuxièmement, il permet l’accroissement des richesses. (…) L’autre aspect, c’est de permettre aux associés de décider le plus librement ce qu’ils entendent faire avec l’outil qu’ils ont choisi pour aller à la conquête du mar­ché.  Cela signifie qu’ils seront libres de déterminer à travers leurs statuts ce que sera le montant du capital. Ce montant peut aller jusqu’à un milliard ou plus», a précisé Me Kaba.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/component/k2/baisse-du-capital-de-la-sarl-plus-de-1-700-societes-creees-en-un-an