Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
06
Mar, Déc
118 Nouveaux Articles

Coordination des réformes budgétaires et financières : Un marché de 7 milliards F Cfa sur le point d'être remporté par Atos de Thierry Breton

Budget du Sénégal
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

Dans les milieux financiers, des interrogations fusent autour d’un juteux marché lancé par le Projet de coordination des réformes budgétaires et financières (Pcrbf). Si cette affaire soulève autant d’intérêt, Libération révèle que c’est surtout à cause du choix presque retenu d’attribuer le marché au groupe français, Atos. A moins que ne se produise un...miracle. En effet, conformément aux directives votées par les pays membres de l’Union économique et monétaire des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Uemoa), le Sénégal a lancé, à travers le Pcrbf, l’appel d’offres ouvert N° -Pcrb-Parfp-Sigif-582 pour l’acquisition et la mise en œuvre d’un Système Electronique Intégré de Gestion de l’Information Financière, Implémentation clé en main des modules de la solution Sigif». 
A la suite de l’appel d’offres, huit groupements se sont manifestés : Atos-Gsie Technlogie-Bearing point-Adtf - avec Atos comme chef de file -, Socitech- Sndi/e-Sud développement, Catalyst- Kmpg/Infosys, Intrasof-Ib Maroc-Ba (Avec Ib Maroc comme chef de file), Cfao Technologies-Caciopee, Simac-Plateforme technologies et enfin le groupement des Portugais, Societech-Sil-Novabase. 
Après une première sélection, quatre groupements sont éliminés pour divers manquements. Il ne restait dans la course que Ifrasoft-Ib Maroc-Ba (Maroc), Catalyst- Kmpg-Infosys (Sénégal), Socitech-Sil-Nova- base (Portugal) et Atos-Gsie technologies-Bearing point-Adtf 5france. Ce fut le début des manœuvres puisque le patron de Ib Maroc lui-même débarquera discrètement au Sénégal dans la délégation du Roi Mohamed VI, histoire de bénéficier d’un coup de pouce. En vain... 
Car, une réalité se dégageait déjà : du point de vue technique, la commission des marchés a conclu que le groupement Catalyst- Kmpg-Infosys présentait la meilleure offre. Pour autant, un rebondissement spectaculaire va se produire à la suite du dépouillement des offres financières. Si le groupement Catalyst-Kmpg-Infosys a fait son offre dans la plus grande transparence en proposant 11 milliards de F Cfa, Atos-Gsie technologies-Bearing point-Adtf 5france feront une proposition financière cachée de 7 milliards de F Cfa. 

L’ombre de l’ancien argentier Français, Thierry Breton 

Certes, beaucoup de spécialistes des marchés publics estiment que l’offre technique doit plus peser sur celle financière, mais la commission des marchés elle, a décrété que le marché devait revenir à Atos-Gsie technologies-Bearing point-Adtf 5france. Fait assez cocasse, la commission a béni le groupement français en émettant neuf réserves ! «Du jamais vu», estime un proche du dossier. Qui plus est, il a été reproché à Catalyst et à Kmpg de ne pas couvrir dans leur offre, Infosys, alors que cette dernière n’est qu’un sous-traitant. 
Dans tous les cas, l’attribution provisoire du marché n’a pas encore fait l’objet d’une publication mais, d’ores et déjà, cette affaire nourrit les commentaires et pour cause. Des spécialistes estiment en effet que Atos et Cie proposent les solutions Sap au Pcrbf alors que Catalyst-Kmpg-Infosys mise sur Oracle, un système plus connu au Sénégal. 
Pour l’exemple, c’est le même système qu’utilise la Sonatel, entre autres. Des sources renseignent d’ailleurs que le groupement Catalyst-Kmpg-Infosys a saisi l’ambassade des Etats-Unis du moment que le financement du marché est assuré par la Banque mondiale qui donnera son avis, sur l’attribution provisoire, dernier ressort. Bien avant le lancement de l’appel d’offres, un chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis à Dakar avait rencontré le coordonnateur du Pcrbf à la suite de la première saisine. 
Pour ceux qui ne le savaient pas, le Président Directeur général de Atos n’est autre que l’ancien ministre de l’Economie et des Finances français, Thierry Breton. Devenu très fréquent à Dakar, Breton dispose désormais d’un appartement dans la capitale alors que sa société, qui a racheté Bull, a aménagé à «Stèle Mermoz». On ne peut pas dire qu’il n’a pas le sens des affaires ! 
A suivre...

 

 

 

source: http://www.dakaractu.com/Coordination-des-reformes-budgetaires-et-financieres-Un-marche-de-7-milliards-F-Cfa-sur-le-point-d-etre-remporte-par_a94261.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?