Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
09
Jeu, Fév
5 Nouveaux Articles

La Mauritius Commercial Bank (MCB) Ltd ambitionne d’aider l'Afrique dans sa transition bas carbone

La Mauritius Commercial Bank (MCB) Ltd ambitionne d’aider l'Afrique dans sa transition bas carbone

La Mauritius Commercial Bank (MCB) Ltd ambitionne d’aider l'Afrique dans sa transition bas carbone

Développement durable
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

À cet égard, la MCB a récemment participé à trois projets phares au Ghana, au Rwanda et au Nigeria. Ces projets constituent des étapes cruciales dans les objectifs d'électrification de ces pays respectifs et dans leur transition vers des sources d'énergies à faible émission de carbone. En amont de ces financements, la MCB applique systématiquement les Principes Equateur afin d’identifier et atténuer de manière proactive les risques environnementaux et sociaux.

Zaahir Sulliman, responsable des financements spécialisés, MCB : « Nous sommes fiers de contribuer à ces importants objectifs d'électrification et à la transition vers des sources d'énergie plus renouvelables. »

Faire la différence au Ghana

Durant le mois de juillet, Genser Energy a annoncé le financement de USD 425 millions sur une période de 8 ans, pour le remboursement d’une dette existante et pour financer des projets d'électrification majeurs au Ghana. Les fonds seront utilisés pour la construction d’un gazoduc de 100 km vers Kumasi, la plus grande ville du Ghana, d’une usine de conditionnement de gaz de 200 mmscfd à Prestea et d’un terminal de stockage de gaz naturel liquéfié (GNL) au port de Takoradi. Genser Energy ambitionne d'atteindre le net zéro d'ici 2035.

Selon Genser Energy, la construction du gazoduc vers Kumasi ainsi que l'usine de traitement de gaz à Prestea auront un impact économique et environnemental significatif non seulement pour Genser, mais aussi pour le Ghana et la sous-région ouest-africaine. Cette transaction contribuera à la diversification de Genser, et l’aidera à amorcer sa transition vers le gaz. Cela constitue une étape importante dans sa stratégie de décarbonation, qui vise à atteindre le net zero d'ici 2035. Ce projet contribue grandement également, aux objectifs nationaux du Ghana en matière de changement climatique et de réduction des émissions.

La disponibilité du gaz naturel, moins cher et facilement accessible, à Kumasi et dans la région centrale du Ghana via le nouveau pipeline, encouragera les industries à passer du diesel et du mazout lourd (HFO), importés par camion, au gaz naturel, carburant à faible émission en carbone. Le gazoduc aidera aussi la relocalisation des centrales électriques situées dans les régions côtières afin de réduire les pertes sur les lignes électriques et d'améliorer l'efficacité du réseau national. L'usine de conditionnement de gaz produira des carburants plus propres et transformera le Ghana en un important producteur et exportateur de GNL. Ceci démontre le potentiel du gaz naturel à être un carburant de transition pouvant aider l'Afrique à réaliser son programme de développement.

Soutenir le programme gas-to-power du Nigéria

La MCB, en tant qu'arrangeur principal co-mandaté, a aidé à structurer et à lever USD 260 millions de dette afin de financer l'achèvement de l'usine de traitement de gaz ANOH.

Nous sommes fiers de contribuer à ces importants objectifs d'électrification et à la transition vers des sources d'énergie plus renouvelables

Malgré d'importantes réserves inexploitées, l'utilisation locale du gaz demeure faible au Nigéria en raison du manque d'infrastructures. Les projets de développement et d'infrastructure de gaz contribueront à résoudre ce déséquilibre et se traduiront par des taux d'utilisation du gaz à usage domestique nettement plus élevés.

Assa North-Ohaji South («ANOH») est un développement de gaz conventionnel situé à terre au Nigéria et qui fournira à AGPC le gaz de base. ANOH est exploité par la Shell Petroleum Development Company du Nigéria. Ce projet de développement d'infrastructures gazières est l'un des sept projets cruciaux en matière de développement de gaz prévus par la Nigerian National Petroleum Corporation (« NNPC ») et le ministère du Pétrole dans le but de combler l'écart entre l'offre et la demande sur le marché intérieur nigérian du gaz.

L'usine ANOH d'une capacité de 300 MMscfd, située à OML53 dans l'État d'Imo, en cours de construction par ANOH Gas Processing Company Ltd ("AGPC"), est détenue à parts égales par la Nigerian Gas Company Limited ("NGCL") et Seplat Energy Plc. Seplat est d’ores et déjà l'un des principaux fournisseurs de gaz naturel du secteur électrique nigérian, fournissant jusqu'à 30 % de son réseau domestique en 2021.

Un acteur de premier plan dans le projet Omnihydro du Rwanda

En juin dernier, la centrale hydroélectrique Omnihydro a été inaugurée dans le district de Nyamagabe, au Rwanda. Ce projet, initié par Omnicane, une société mauricienne, et financé par la MCB, la première banque de Maurice, s'est concrétisé dans le cadre d'une entité ad hoc (Special Purpose Vehicule) constituée au Rwanda et opérant sous le nom d'Omnihydro Ltd. L’installation possède une centrale électrique commune avec deux sources d’approvisionnement en eau différentes, l'une située sur la rivière Mushishito et l'autre sur la rivière Rukarara. Cette centrale vise à réduire les émissions de CO2 d'environ 14 500 tonnes par an. La centrale hydroélectrique devrait alimenter, en moyenne, l'équivalent de 175 000 foyers à l'énergie propre. Les petits barrages construits sur les rivières Mushishito et Rukarara protègent, pour leur part, les communautés locales contre les inondations et la sécheresse, tout en créant plus de 600 nouveaux emplois pendant la mise en œuvre du projet.

Comment la MCB peut aider

Afin de limiter le réchauffement climatique et atténuer les impacts les plus néfastes du changement climatique, la MCB est consciente de la nécessité, pour tous les pays, d’amorcer leur transition vers une économie faible en carbone. C’est un enjeu d’autant plus important pour les pays d’Afrique qui sont particulièrement vulnérables aux changements climatiques et font continuellement face à des défis considérables tels que la pauvreté, l’instabilité sociale et l’insécurité alimentaire. La MCB est cependant pleinement consciente des besoins énergétiques complexes de l'Afrique et de l’ampleur du défi visant à trouver un juste équilibre entre l’accès à l’énergie pour un progrès économique et social et les objectifs climatiques du continent.

L'Afrique a le taux d'accès à l'énergie le plus bas au monde. Il est estimé que 600 millions de personnes ne sont pas approvisionnés à l'électricité et plus de 930 millions n'ont pas accès à des combustibles de cuisson propres. Malgré l’augmentation des investissements dans le vaste potentiel d'énergie renouvelable du continent, ils demeurent insuffisants pour répondre à la demande croissante en énergie. Afin d’aider le continent à atteindre ses objectifs en matière d'énergie renouvelable, la MCB se veut être un partenaire financier et un arrangeur de choix.

Commentant la forte implication de la MCB dans ces projets et son ambition d'accompagner la transition des pays africains vers davantage de sources d'énergie renouvelables, Zaahir Sulliman, responsable des financements spécialisés à la MCB, déclare : « Nous sommes fiers de contribuer à l'électrification globale du Ghana, du Rwanda et du Nigéria et à leurs objectifs respectifs de développement durable. Ces objectifs consistent à répondre à la demande énergétique globale, tout en optimisant la production, en minimisant les coûts et en réduisant les émissions ».

M. Sulliman ajoute : « La MCB est consciente de sa responsabilité face à l'urgence climatique et s'est déjà engagée à ne plus financer de nouvelles centrales au charbon et à cesser le financement commercial du charbon thermique et métallurgique. Le financement du GPL et du gaz naturel fera partie de la stratégie de transition énergétique progressive de la MCB, en nous appuyant sur notre engagement d'arrêter tout nouveau financement pour les infrastructures et le commerce du charbon dans le monde. Le financement de projets énergétiques plus durables est un premier pas dans la bonne direction et nous nous réjouissons de continuer à soutenir les projets de nos clients favorisant la transition énergétique grâce à une consommation et une production responsables dans le but d'améliorer les niveaux de vie ».

Distribué par APO Group pour The Mauritius Commercial Bank Ltd (MCB).

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?