Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
24
Mar, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le présumé complice de Karim Wade s’est envolé hier pour la France. Bibo Bourgi a finalement bénéficié d’une évacuation sanitaire après moult refus de la Crei. 

Bibo Bourgi a été évacué hier en France à bord d’un vol de Sn Bruxelles. 

 

Le présumé complice de Karim Wade s’en va donc sur autorisation de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), apprend-on de sources judiciaires. Il a quitté à 19h avec son médecin accompagnant. La Cour avait décidé, au vu de sa présence au Tribunal sous perfusion et sur chaise musicale, de le dispenser de comparution dans l’affaire Karim Wade. Quelques jours après, les juges avaient effectué le déplacement à la clinique du Cap où M. Bourgi était interné. C’est sur son lit d’hôpital et branché à des appareils de surveillance médicale que le co-prévenu de l’ancien ministre avait répondu aux questions du président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) Henri Grégoire Diop. Mais très vite, le face-à-face a été interrompu par son médecin traitant. Henri Grégoire Diop et Cie n’avaient donc pu lui tirer des mots. 

 

 

Cette évacuation de Bibo Bourgi a été sollicitée à plusieurs reprises par ses avocats, sans succès. Les nombreux rapports d’expertise faisant état de son état de santé «alarmant» n’avaient pu convaincre la Cour jusqu’ici. Les conclusions de la contre-expertise des médecins désignés par la Crei étaient pourtant, dit-on, favorables à son évacuation sanitaire «dans les plus brefs délais».

Quelle suite pour le procès de Karim ? 
Si la Crei a toujours refusé, avec le Parquet spécial, de laisser M. Bourgi partir, c’est parce qu’il y avait des craintes de le voir prendre la fuite. Le Quotidien écrivait que, dans une ordonnance en date du 28 mai 2014, Henri Grégoire Diop et ses assesseurs indiquaient : «(Bibo Bourgi) est titulaire de deux passeports, sénégalais et français, dispose de la double nationalité ; que dès lors, il peut se soustraire à l’action de la justice, une fois sur le territoire français ; qu’au surplus, il existe un risque de concertation frauduleuse avec son frère qui est également poursuivi dans cette affaire et qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt.»
Bibo s’en va donc, laissant des interrogations autour de la suite du procès Karim Wade dont il est le principal présumé complice. La Cour avait retenu de s’appuyer sur les procès-verbaux de l’enquête préliminaire et de la Commission d’instruction. Karim Wade, Pape Mamadou Pouye et les autres co-prévenus avaient préféré ne pas répondre aux questions des juges tant que Bibo ne sera pas soigné. Le 13 octobre, date de reprise du procès, les témoins continueront à défiler à la barre. Mais les prévenus, eux, pourraient encore invoquer l’absence de Bourgi.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/7333-apres-plusieurs-refus--la-crei-evacue-bibo-en-france

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?