Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
24
Mar, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Les malentendus et autres incompréhensions entre la Guinée et le Sénégal viennent d’être levés. Une audience entre les chefs d’Etat des deux pays a permis d’y arriver. Et le Président Macky Sall annonce l’envoi d’une mission en Guinée la semaine prochaine pour observer la frontière terrestre.

Entre la Guinée et le Sénégal, la tension n’est plus de mise. La fermeture des frontières terrestres pour cause d’épidémie d’Ebola est en passe de devenir un mauvais souvenir dans les rapports de bon voisinage qui ont toujours existé entre les deux pays. Et hier, il a suffi d’une audience entre les chefs d’Etat des deux pays au Palais de l’avenue Senghor pour que les malentendus et autres incompréhensions de part et d’autre soient levés. Les Présidents Macky Sall et Alpha Condé se sont retrouvés autour d’un bon plat de «thiéboudieune» (riz au poisson, plat sénégalais) et puis d’une audience pour aplanir les divergences. Dans un échange très décontracté avec les reporters de la Rts, Macky Sall qui a avait à ses côtés le Président Condé a fait savoir qu’il enverra «à partir de la semaine prochaine une délégation ministérielle». Sa mission : «Observer la frontière (terrestre) avec la Guinée» pour certainement voir l’évolution du dispositif sanitaire de riposte au virus à fièvre hémorragique Ebola. D’autant plus que sur les «plans aérien et maritime», la mesure de fermeture «a été levée». «Maintenant, il faut contrôler le front. C’est mieux que de (le) fermer et qu’il y ait au moins des gens qui passent», fait comprendre le Président Macky Sall. Un point de vue largement partagé par son homologue guinéen qui acquiesçait au fur et à mesure que M. Sall poursuivait son propos. 

Auparavant, le Président Macky Sall indiquait que «le Sénégal est un prolongement de la Guinée, c’est la continuité, c’est la vie commune» entre les deux pays. «Nous vivons dans une société de communication. Parfois, il suffit d’une petite interprétation pour qu’on en déduise des situations qui n’en sont pas», explique Macky Sall comme pour justifier le climat de tension qui a jusqu’ici prévalu depuis l’apparition du virus Ebola en Guinée et qui a entraîné la fermeture par le Sénégal de sa frontière avec ce pays. Mais comme pour montrer qu’il n’y a pas de nuages dans ses relations avec Alpha Condé, le Président Sall avouera sa «grande admiration pour le Président Alpha (Condé)». Et les échanges devant la caméra et le micro de la Rts de se poursuivre sous forme de petites plaisanteries entre les deux Présidents qui se chambraient tournant autour du «thieboudieune» et du statut d’anciens membres de la Fédération des étudiants d’Afrique noire (Fean) qui fait de ces derniers des panafricanistes, aux yeux de Condé. 
Le Président Alpha Condé, lors d’un point de presse tenu à Dakar ce dimanche, avait soutenu que c’était démagogique de fermer les frontières terrestres.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

source:http://www.lequotidien.sn/new/index.php/component/k2/item/724-ebola-macky-recoit-conde-en-audience-decrispation

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?