Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
19
Jeu, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Les dirigeants de la  société pétrolière britannique ont annoncé hier à leurs actionnaires, que les réserves pétrolières au Sénégal, sur les sites qu’ils ont explorés, s’élevaient à un milliard de barils à ce jour.

«Un important objectif stratégique est de maximiser la valeur au Sénégal, à la suite des découvertes significatives faites en automne de l’année dernière. Nous pensons avoir découvert un bassin de classe mondiale avec un potentiel de plus d’un milliard de barils.» Cette déclaration, le directeur général de Cairn Energy l’a faite hier jeudi aux actionnaires de son entreprise. M. Simon Thom­son a indiqué par ailleurs qu’au dernier trimestre de cette année, Cairn Energy va commencer le forage de 6 puits, pour évaluer le potentiel des réserves.

On se rappelle qu’à la fin de l’année dernière, la société britannique avait annoncé, en relation avec la société sénégalaise Petro­sen, la découverte d’un important gisement de pétrole au large du Sénégal, sur le bloc dit de «San­gomar profond». A l’époque, les capacités étaient estimées entre 250 millions et 2,5 milliards de réserves de baril.
L’entreprise envisage l’avenir avec optimisme, à la suite de ces découvertes. En plus de bénéfices propres qu’elle compte en tirer, Cairn et ses dirigeants estiment que cette découverte ne peut être que bénéfique au pays. Leur communiqué le dit clairement : «Le rôle de Cairn est de contribuer à l’approvisionnement énergétique mondial en trouvant de nouvelles sources potentielles d’énergie. L’approvisionnement en nouvelles ressources énergétiques à l’échelle mondiale constitue un défi. La trouvaille d’une source importante de pétrole et de gaz au large des côtes du Sénégal profitera aux entreprises ainsi qu’à l’Economie nationale, aux communautés locales et au gouvernement du Séné­gal, en fournissant de précieuses recettes fiscales tout en créant une sécurité énergétique nationale à long terme et des revenus d’exportation potentiels. Le Sénégal, qui est supposé avoir un potentiel en termes de pétrole et de gaz et est considéré comme une région sous-explorée, suscite un intérêt croissant pour l’industrie pétrolière mondiale.»
Plusieurs autres entreprises continuent d’explorer les côtes du Sénégal. Dernièrement, Kosmos Energy a annoncé avoir fait une très importante découverte de gaz au large de la Mauritanie, dont elle attend beaucoup. Les dirigeants de cette entreprise, voyant les liens qui pourraient en être avec le Sénégal, avaient tenu à faire le déplacement jusqu’à Dakar, pour annoncer d’eux-mêmes la nouvelle à Macky Sall.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/economie/estimation-de-cairn-energy-le-senegal-riche-d-un-milliard-de-barils

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?