Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
31
Mar, Jan
5 Nouveaux Articles

Tragédie du 7 août dernier sur la route Kaffrine – Tambacounda : Témoignage poignant du rappeur le plus populaire de la région de Tambacounda

Kaffrine
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Revoilà Karamokho Keita plus connu sous le nom de « général Baye Kara ». Annoncé comme mort au lendemain de la tragédie qui a couté la vie à 24 personnes sur la route nationale n°1 àla sortie du village de Pété à Kaffrine, le rappeur le plus populaire de la région de Tambacounda vient d’être transféré chez lui. Au centre hospitalier régional où nous l’avons trouvé avec une fracture au niveau du fémur, de la clavicule, et un plâtre au niveau du bras gauche, il s’est confié à tambacounda.info. Il déplore le manque de considération des responsables de cette société de Transport appelée Niokolo Transport.


« Dieu sait que je ne suis au courant de rien de ce qui s’est passé. La majeure partie des passagers dormait dans le bus. Moi, je me suis réveillé à l’hôpital Matlabul fawzayni de Touba où j’ai fait cinq jours dans le coma. Je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé par ce que je dormais tranquillement à ma place. Ceux qui ont eu la chance de sortir de cet accident étaient tous assis derrière le bus. D’ailleurs, c’est à l’hôpital de Touba que j’ai appris la triste nouvelle. Parmi les morts figuraient des émigrés qui revenaient au bercail pour la première fois après s’être resté dix ans en France, d’autres étaient partis récupérés leurs familles à Dakar pour les besoins des grandes vacances. Ce que je déplore le plus dans cette tragédie, c’est le manque de considération que cette société de Transport appelée Niokolo a par rapport aux humains. Je tiens à préciser qu’aucun responsable de la société de Transport n’est venu à mon chevet. C’est vraiment révoltant. D’autant plus qu’on ne peut avoir une société comme Niokolo Transport avec presque dix ans de service et qui continuent de louer des cars avec tous ce qu’elle a gagné. Mieux vaut arrêter le transport si ces responsables n’ont plus rien. C’est mieux que de forcer et concurrencer avec d’autres sociétés. Voilà presque cinq mois que ces responsables louent des véhicules pour transporter les voyageurs sans savoir l’état de ces véhicules, s’ils sont bons ou pas. Des passagers m’ont raconté que le chauffeur dormait au volant. En lieu et place de Dakar, ou je devrais être acheminé, j’ai demandé aux responsables de l’hôpital que je préfère revenir à Tambacounda à coté des parents, amis et proches même s’il faut mourir. C’est ainsi que j’ai été transporté à bord d’une ambulance médicalisée jusqu’à l’hôpital de Tambacounda ou j’ai été bien accueilli par les médecins lundi. Je souffre d’une fracture au bras, à la jambe et quelques douleurs atroces sur tout le corps. Mais grâce à Dieu et avec l’appui des autorités comme le Directeur de l’ARD, les honorables députés Mame Balla Lô et Diya Kanté, des amis et voisins. Pour ce qui est de ma prise en charge, comme je suis enseignant, l’inspecteur de l’Education Dominique Diouf a presque tout fait. Ceux qui croyaient que le Général Baye Kara est mort, je leur dis que je suis bien vivant et s’il plait à Dieu, je vivrais encore tout en sollicitant des prières aux Tambacoundois qui me sont chères. Le reste l’homme propose et Dieu dispose. Je présente mes condoléances à tous ceux qui ont perdu la vie dans cette tragédie et je dis plus jamais ça ».





Par Ousseynou Diallo / Tambacounda.info /

source: http://www.tambacounda.info/societe/societe/7357-tragedie-du-7-aout-dernier-sur-la-route-kaffrine--tambacoundan-temoignage-poignant-du-rappeur-le-plus-populaire-de-la-region-de-tambacounda

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?