17
Jeu, Jan
234 Nouveaux Articles

 Les perturbations ont repris à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Les étudiants, très en colère, ont décrété hier, mardi 15 janvier, quatre jours (96h) de «journées sans tickets» et 48h de cessation de toute activité pédagogique. 

Pour exprimer leur courroux, ils ont barré la RN2 pendant quelques tours d’horloge tard jusqu’à tard dans la soirée du lundi. Motif principal de leur indignation : le retard noté dans le paiement des bourses de certains étudiants. Une situation qu’ils tiennent pour responsable l’opérateur Ecobank. Ils exigent la production systématique de cartes Gab pour tous les étudiants.

Le président de la République, Macky Sall, a officiellement réceptionné le Train express régional (TER) et fait le voyage inaugural sur le trajet Diamniadio-Rufisque-Dakar et procédé par la même occasion à l’inauguration de la gare ferroviaire de Dakar. Lors de la cérémonie qui s’est déroulée sur le parvis de cette gare hier, lundi 14 janvier, le président Macky Sall a révélé que 50 milliards de F CFA ont été débloqués pour réparer les dommages causés par le TER qui a impacté 14.465 personnes. Le président de la République, Macky Sall, profitant de la cérémonie marquant le premier trajet du Train express régional (TER) entre Dakar et Diamniadio, est revenu sur les dédommagements des impactés du projet.

 40% des ménages sont tenus par les personnes âgées avec une moyenne de 8 personnes par foyer.  L’annonce est du président du Conseil national des ainés du Sénégal (Cnas) Mame Birame Faye, hier, jeudi 10 janvier, à l’occasion de la journée nationale des personnes âgées. Une journée organisée sous le thème : « Vers une unité d’actions pour  une efficience des interventions en faveur des personnes âgées du Sénégal» 

«Les bourses de sécurité familiales ne sont pas de l’aumône. Ce sont des aides, des appuis aux familles démunies et pauvres». Telle est la réponse de Dr Anta Sarr Diacko aux détracteurs qui soutiennent que «les bourses de sécurité familiales sont des ‘’Sarakh’’ (aumône) que le président de la République, Macky Sall, offre aux Sénégalais depuis son arrivée au pouvoir».

Selon la déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale, le Chef de l’Etat, à travers ces bourses de sécurité familiales, a voulu «être solidaire avec des Sénégalais qui n’ont pas assez de moyens pour se nourrir, se soigner ou encore envoyer leurs enfants à l’école».

Qu’est ce qui passe dans les entreprises sénégalaises? Après les Salins du Sine Saloum de Kaolack, des conditions de travail exécrables et esclavagistes sont dénoncées aux Grands Moulins de Dakar de la multinationale américaine Seaboard Corporation, avec un train de travail continu sans arrêt du lundi au dimanche, sans jour de repos, avec des horaires allant de 22 heures à 6 heures du matin et de 06 heures du matin à 22 heures. Quid des conditions de travail désastreuses avec un entretien des machines défectueuses et vétustes, sans oublier les déchets de poussière de son et blé. 

 La Gendarmerie nationale a présenté son bilan sécuritaire et social pour l’exercice 2018, lors d’une cérémonie de présentation des meilleurs vœux hier, mercredi 9 janvier 2019. Les chiffres parlent d’eux-mêmes: 7 tonnes de drogue saisies, 270 trafiquants arrêtés et plus de 232 millions de recettes, etc.   

Le Commandant en second de la Gendarmerie nationale, le Général Jean Baptiste Tine, a décliné, hier mercredi 9 janvier, le bilan des hommes en bleu pour l’année 2018. A l’en croire, 7 tonnes de chanvre indien ont été saisies par la Gendarmerie courant 2018.  Le trafic de drogue et de stupéfiants est à l’origine de l’arrestation de 270 personnes. Au titre de la police administrative et des actions de sécurisation, plus de 300.000 personnes ont fait l’objet de vérifications d’identité et 835 personnes arrêtées pour diverses infractions, signale-t-il. 

«Construire l’avenir à travers un projet révolutionnaire, unique en Afrique de l’Ouest dit Diamniadio Lake City», telle est l’ambition que tente la société Semer Invest au Sénégal. Pour le mouvement d’alerte, Leral Askanwi, c’est une escroquerie à grande échelle qui se cache derrière l’opération vantée à grands coups de pub et de marketing. Ainsi, le mouvement invite le président et les autorités à plus de prudence, à défaut de reculer.

Tawfekh Yaakaar ne veut pas perdre espoir. Malgré de nombreuses tentatives d’alerte dont le dernier en date étant un mémorandum envoyé au président de la République, les habitants de la localité ne se découragent pas. Ils espèrent que les mesures d’accompagnement vont suivre pour une localité fonctionnelle en tous points. Recasés en 2013 suite aux fortes inondations ayant secoué la banlieue, les habitants de Tawfekh Yaakaar se disent en fait complètement oubliés par l’Etat. «C’est comme si l’Etat nous a installés et oubliés», a avisé jeudi Ousmane Ndiaye, le délégué de la cité implantée dans la commune de Tivaouane Peul Niague.

 La réception du Train Express Régional (TER), sur le trajet Diamniadio - Rufisque – Dakar et l’inauguration de la gare ferroviaire de Dakar, le 14 janvier prochain, l’indemnisation équitable et intégrale des populations impactées, la relance de Dakar - Bamako - Ferroviaire (DBF) ainsi que la réhabilitation prochaine de ladite ligne de chemin de fer sont des préoccupations du Chef de l’Etat, réitérées hier, mercredi 9 janvier, en Conseil des ministres. Aussi Macky Sall exhorte-t-il le gouvernement à l’entretien et la maintenance des infrastructures publiques en service. 

Voilà une semaine que les inspecteurs de la jeunesse et des sports poursuivent une grève de la faim. Motif : la réclamation de leur recrutement au sein de la Fonction publique. Cependant, la diète fait des effets sur leur santé. Un quatrième inspecteur a été évacué ce matin à l’hôpital. Malgré cela, ces inspecteurs sont déterminés à continuer leur grève.