Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Lun, Aoû
0 Nouveaux Articles

Tambacounda
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

TAMBACOUNDA Plusieurs cases effondrées, des vivres perdus,...

Dar Salam n’a plus la paix !

Le village de Dar Salam, situé dans la commune de Nétté­boulou, dans le département de Tamba, a été sévèrement secoué par des pluies diluviennes. Les dernières pluies, accompagnées de vents violents, ont détruit quasiment l’ensemble du village. Les populations appellent à l’aide.

 

Dar Salam, village situé dans la commune de Néttéboulou, à quelques encablures de Tambacounda, a failli être rayé de la carte du pays. Les pluies diluviennes, accompagnées de vents violents, ont causé beaucoup de dégâts aux populations. Dans la localité, explique le chef du village, presque toutes les maisons sont touchées à cause de cette intempérie. Au total, 47 cases se sont effondrées sans oublier l’affaissement des murs des concessions. Même le Poste de santé du patelin a perdu son toit. Mais, le pic du drame est la perte de vivres et d’autres biens emportés par les eaux. Figé dans la douleur, Idrissa Goumané, chef du village, témoigne : «Aucune concession n’a été épargnée par les dégâts. Toutes les maisons du village ont subi les conséquences de la pluie et du vent. Nous exigeons de l’aide en urgence pour pouvoir survivre et faire face à la situation», crie le chef du village. 
Bien sûr, il a raison. La paix a quitté le village de Dar Salam qui n’existe que de nom. «Tout est détruit dans la localité. Pis, en ce moment de l’année nous ne pouvons pas avoir de l’herbe pour réparer les cases. Il faut que l’Etat nous vienne en aide sinon, ce sera très difficile. Nous passons les nuits à la belle étoile en cette période d’hivernage», alerte le chef de village. 
Malgré la situation assez chaotique, les villageois essaient de relativiser leur peine. «Aucune perte en vie humaine n’a été dénombrée. Une seule femme a eu quelques blessures pas méchantes», avance le chef du village de Dar Salam. Lequel espère retrouver sa situation d’antan.  

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/component/k2/tambacounda-plusieurs-cases-effondrees-des-vivres-perdus-dar-salam-n-a-plus-la-paix

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?